Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Maillot passe de l'aérien au ferroviaire avec la même énergie. EDF GDF, l'Etat restera majoritaire. Fillon éteint la fronde des chercheurs. La CGT est regonflée par les résultats des élections...

, ,

Publié le

Maillot passe de l'aérien au ferroviaire avec la même énergie. Le coup de force des actionnaires contestataires a comme prévu, révoqué l'ancienne direction, accordant pour plus de 63 % leur confiance à une nouvelle équipe emmenée par Jacques Maillot. L'ex-fondateur de Nouvelles Frontières aura fort à faire avec une dette abyssale qui atteint 9 milliards d'euros, relèvent Les Echos et La Tribune. Celle-ci, entre les mains d'un certain nombre de banques et de fonds spéculatifs, devra être renégociée, sous peine de voir la société en faillite tomber sous le contrôle des financiers. La nouvelle direction se donne trois mois pour formuler ses propositions et agir. Le Figaro et le Financial Times reviennent sur les quinze années tumultueuses qui ont entraînées un gouffre financier.

EDF GDF, l'Etat restera majoritaire. Le nouveau ministre de l'Economie et des Finances a voulu couper court aux craintes de privatisation de ces établissements publics et a réaffirmé que les statuts des personnels ne seront pas touchés, notent La Tribune et Les Echos. Pour autant, les syndicats qui vont mobiliser les salariés, pour des manifestations régionales et des délestages, ne sont pas rassurés quant à l'ouverture du capital et au changement de statut des deux entreprises, qui doivent accompagner l'ouverture du marché à la concurrence.

Fillon éteint la fronde des chercheurs. Après un conflit de trois mois avec le gouvernement, le nouveau ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a semble-t-il, satisfait les revendications des chercheurs, rapportent vos quotidiens. Les 550 postes de chercheurs statutaires qui étaient sur la sellette, sont sauvegardés. De plus le collectif a obtenu la création de 1000 emplois scientifiques à l'université. François Fillon a également confirmé le calendrier de la loi d'orientation et de programmation, présentée à l'automne, après des concertations et le rapport du Comité d'initiative et de proposition présidé par le professeur Baulieu.

La CGT est regonflée par les résultats des élections. L'organisation syndicale met en garde le nouveau gouvernement Raffarin. Dans un entretien à La Tribune, Bernard Thibault, secrétaire général, dénonce le projet de changement de statut d'EDF et refuse par avance toute hausse de la CSG pour combler le déficit de l'assurance maladie. Il n'est pas non plus très optimiste sur l'issue des négociations sur les restructurations et reste circonspect sur le contenu de la future loi de mobilisation sur l'emploi.

Le coton américain risque d'essuyer une tempête. L'Organisation mondiale du Commerce doit rendre son verdict, dans les prochaines semaines à propos d'une plainte déposée notamment par le Brésil, contre les subventions aux producteurs de coton américains, indique Les Echos. Ceux-ci utilisent des matériels très modernes, acquis grâce aux aides gouvernementales. Si le jugement de l'OMC était défavorable à Washington, de nombreuses subventions agricoles pourraient se voir remises en cause aux Etats-Unis, mais également en Europe.

DaimlerChrysler ne rassure pas. Jürgen Schrempp, président du directoire du constructeur germano-américain, promet le lancement de 50 nouveaux modèles et une nette amélioration des résultats d'ici à 2006. Mais l'horizon est loin dêtre dégagé, observent les Echos et le Wall Street Journal. Le constructeur nippon Mitsubishi, dont il détient plus d'un tiers du capital, est au bord de la faillite et va devoir lever plus de 5 milliards d'euros pour restructurer sa dette. Et le fabricant américain Chrysler, racheté il y a 6 ans, est toujours dans le rouge, alors que l'un de ses principaux actionnaires, s'estimant floué par la fusion, réclame un dédommagement devant les tribunaux.

Christian Jacob, un militant à l'épreuve. Un mélange de circonspection et d'interrogation accompagne l'arrivée de cet ex-syndicaliste agricole au ministère des PME, du Commerce et de la consommation, souligne le magazine LSA. Alors que des dossiers majeurs, défrichés par Renaud Dutreil, sont encore en jachère. Il devra renforcer le dialogue, basé sur le méfiance, entre agriculteurs, industriels et distributeurs, relancer une consommation atone, en redonnant confiance aux ménages, et veiller à limiter les dérives inflationnistes.

Didier RAGU

A demain !

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle