L'Usine Auto

Maike Automotive va investir 20 millions d’euros en 2014

, , , ,

Publié le

Fournisseur de sous-ensembles automobile, le groupe haut-savoyard Maike Automotive été fondé en 2008 avec le rachat de cinq entreprises du secteur pour composer une offre globale. Cette stratégie de croissance lui a permis de faire grimper son chiffre d’affaires de 15 millions d’euros à 250 millions. Il prépare le développement de nouveaux marchés.

Maike Automotive va investir 20 millions d’euros en 2014
Maike Automotive fournisseur de composants et sous-ensembles pour le marché automobile
© Maike Automotive

Le groupe haut-savoyard Maike Automotive va investir 20 millions d’euros pour renforcer ses moyens de production en 2014. Le groupe industriel de Barthélémy Gonzalez et de Philippe Mallet, fondateurs et actionnaires majoritaires, a été constitué en 2008 avec les rachats successifs de cinq entités : Precialp en 2008, Frank & Pignard en 2009, EMTechnologies en 2010, Peugeot Japy en 2011, puis Gaillard SA en septembre 2013. Le siège de Maike Automotive est situé à Bonneville (Haute-Savoie). Toutes ses entités sont situées dans la Technic Vallée en Haute-Savoie, à l’exception de Peugeot Japy dont le siège est à Audincourt (Doubs).

Le groupe, qui emploie 1 500 personnes, dont 1 300 en France, fournit des composants et sous-ensembles au marché automobile dans quatre segments : la transmission, la direction, le management des fluides et le turbo compresseur. Il est fournisseur de rang 2 et fournisseur majeur de PSA.

"Nous allons renforcer notre partenariat avec les constructeurs et doubler notre chiffre d'affaires dans les cinq ans, annonce Philippe Mallet, président du comité exécutif de Maike Automotive. Nous avons montré que notre stratégie industrielle et notre positionnement de fournisseur global étaient cohérents. En 2008 notre chiffre d’affaires était de 15 millions d’euros, il était de 250 millions d’euros en 2013."

Nouvelles productions et nouveaux marchés

Le groupe investit chaque année 5 % de son chiffre d’affaires dans la R&D et 10 % pour renforcer ses moyens de production en France. "Nous allons investir cette année 20 millions d’euros pour développer notre production sur le territoire, ajoute-t-il, des nouvelles machines qui nous permettront de lancer de nouvelles fabrications et de prendre de nouveaux marchés. Ces deux dernières années, nous avons investi plus de 35 millions d’euros pour l’achat de nouvelles machines. Lorsque nous avons repris Frank & Pignard, une entreprise fondée en 1919, elle était en très mauvais état. Les trois premières années, nous avons investi 25 millions d’euros. A présent, son chiffre d’affaires est en hausse."

Maike Automotive va aussi renforcer sa présence à l’étranger pour se rapprocher de ses marchés. Parallèlement à cette croissance, le groupe a connu en juillet 2011 l'arrivée du FMEA et d'Amundi dans son capital en complément de son  partenaire historique Naxicap.

Dorothée Thénot

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte