Mahle-Behr France lance un deuxième accord de compétitivité

L’équipementier automobile Mahle-Behr France, basé à Rouffach (Haut-Rhin), a obtenu la signature de deux syndicats pour mettre en œuvre un accord de compétitivité, le deuxième en trois ans. Les 870 salariés de l’usine fabriquent des climatiseurs pour l’automobile. Le nombre de départs serait réduit à 105 au lieu de 180.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Mahle-Behr France lance un deuxième accord de compétitivité

"La situation actuelle n’est pas une surprise", relèvent les syndicats après la signature de l’accord de compétitivité par la CFE-CGC et l’Unsa. Le précédent accord de maintien de l’emploi (AME) a été dénoncé en septembre 2015 et la direction de Mahle-Behr France avait annoncé le 28 janvier 2016 le lancement d’un plan de sauvegarde de l'emploi ou d’un nouvel accord conduisant à une amélioration de 8% de la rentabilité du site de Rouffach (Haut-Rhin). L’accord passé le 6 mai permettrait de réduire les départs à 105 au lieu de 180 comme annoncé en janvier. Toutefois il peut encore être remis en cause par la CGT et la CFDT.

Pour l’Unsa, un aspect positif est la promesse de la direction de voir arriver en Alsace trois projets industriels destinés à la République tchèque. Les aspects négatifs sont la perte d’un jour de RTT sur la base du volontariat et un quasi gel des salaires jusqu’en 2020. La direction ne s’est pas engagée quant à la sauvegarde de l’emploi sur cette période, ce qui a motivé le désaccord de la CFTC.

Reprise du match Tchéquie-Alsace

Citée par Reuters, la CFDT considère que le site ne pourra jamais être compétitif face à la République tchèque. La principale inquiétude provient de l’échec du premier AME. Si le plan de départs volontaires avait été bien au-delà de ses objectifs, contraignant même Mahle-Behr France à embaucher une cinquantaine de nouveaux salariés, le retour à une meilleure fortune industrielle n’a pas été observé.

L’Unsa espère que la direction parviendra à trouver les marchés nécessaires au bon fonctionnement du site de Rouffach. La date de 2018 a été fixée par la direction lors des négociations pour évaluer la compétitivité réelle du site, indiquent les syndicats.

Didier Bonnet

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS