International

Maghrenov : un deuxième appel à projets euro-méditerranéen sur l’innovation dans les énergies vertes

, , ,

Publié le

Après un premier round l'an dernier, le consortium d’innovation euro-méditerranéen Maghrenov voué aux énergies vertes lance un appel à projets conduit par l'Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) du Maroc et le groupement européen Kic InnoEnergy.  Dotation : 2 millions d'euros. Maghrenov sera par ailleurs au centre de trois jours de conférence à Marseille ce début février.    

Maghrenov : un deuxième appel à projets euro-méditerranéen sur l’innovation dans les énergies vertes

Après une première édition l’an dernier, un deuxième appel à projets innovants va être lancé dans le cadre du programme euro-méditerranéen Maghrenov dédié aux énergies vertes et à l’efficacité énergique.

Ce consortium de R&D et d'innovation qui s'inscrit dans les projets soutenus par l'Union européenne, et sa politique de recherche à Horizon 2020, comprend notamment des institutions du Maroc et de Tunisie. 

Ce nouvel appel à projets sera ainsi piloté par l’Iresen, l'Institut marocain des énergies renouvelables et KIC InnoEnergy, un  groupement d'entreprises et d'institutions académiques de premier plan émanant de l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT).

Les candidats éligibles sont des startups technologiques, des grandes entreprises, des laboratoires de recherche appliquée, des centres de recherche... La thématique choisie cette année porte sur deux sujets : l'efficacité énergétique et la valorisation de la biomasse. 

Une dotation minimum de 2 millions d’euros sera allouée pour soutenir les projets retenus. Ceux-ci doivent impliquer plusieurs partenaires réunis en groupement.  "A noter que les groupements doivent obligatoirement comprendre au moins un partenaire marocain et un membre de Kic InnEnergy", précise Franck Hashas, de l'agence Items international, partie prenante au projet. Un jury d'experts choisira les groupements lauréats, d'ici au 3 juin.

La priorité dans la sélection sera donnée aux projets étant assez proches du marché et à échéance de résultats assez courte de l’ordre d’un an.

Les consortiums gagnants en 2015 étaient Sirroco et Stirling Power. Sirocco travaille sur des systèmes de Fresnel à coût réduit notamment pour l’agriculture. Ce  groupement  comprend Aqylon, Azolis, Inter Tridim, Ensam-Meknes (Université Moulay Ismaïl ) et l’UPC (Polytechnic Catalonia). L'autre projet porte sur des systèmes Stirling (moteur à air chaud) à prix réduit . Partenaires :  KTH, MAScIR, Cleanergy AB, UPC et ESCA.

 

  Les procédures complètes sont d’ores et déjà indiquées sur le site internet de Maghrenov. Les dépôts de candidatures ont été ouverts ce 15 janvier.

Le 10 février après-midi, Maghrenov organisera à Aix-en-Provence sur le Technopôle de l'Environnement Arbois Méditerranée, une demi-journée d'information et d'échanges consacrée aux candidats à ce deuxième appel d'offres. La date de fin de remise des offres pour l'appel à projet est quant à elle fixée au 4 avril. 

Le précédent appel à projets avait vu la candidature de neuf groupements, rassemblant de nombreuses entreprises et institutions des deux rives de la Méditerranée, deux d'entre eux  avaient été retenus : les projets Sirocco et Sterling (encadré).

politique de recherche de l'Union européenne

Pour rappel, Maghrenov a été créé fin 2013 sous forme de « consortium » européen, à savoir un groupement d’entités publiques et privés autour d'un projet donné dans le cadre de la politique de recherche de l'Union européenne (Horizon 2020 actuellement après FP7), élargie à son espace sud.

Le consortium Maghrenov comprend notamment KIC InnoEnergy, l’Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles (IRESEN) du Maroc, R&D Maroc (Association marocaine pour la recherche & développement), l’Agence nationale de la maîtrise de l’Energie tunisienne (ANME www.anme.nat.tn), l’Université Polytechnique de Catalogne (UPC) et la société française de veille et communication digitale Items.

Enfin, à noter par ailleurs que sont organisées par le consortium Maghrenov deux journées de rencontres et débats à Marseille ces 11 au 12 février . Ces conférences, conduitent notamment avec le pôle de compétivité français CapEnergie verront la participation de personnalités européennes, tunisiennes et marocaines dont pour le Maroc, Badr Ikken, le directeur de l'Iresen ou encore l'ancien ministre de l'Industrie Ahmed Chami.

Le Maroc, pour rappel, s'est lancé dans un programme de grande ampleur de développement des énergies renouvelables (éolien et solaire) et vise 52% de sa capacité électrique installée d'ici à 2030.

Pierre-Olivier Rouaud

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte