L'Usine Maroc

Maghreb : peu de mesures exceptionnelles prises par les représentations françaises après les attentats de Paris

, , ,

Publié le , mis à jour le 16/11/2015 À 12H00

Suite aux attentats du 13 novembre à Paris, l'ambassade de France au Maroc demande une vigilance renforcée de la communauté française. Mais sans mesures de sécurité réellement exceptionnelles. La tonalité est la même à Tunis et Alger. Les visas Schengen restent valides.

Maghreb : peu de mesures exceptionnelles prises par les représentations françaises après les attentats de Paris

Vigilance sans psychose. Comme partout dans le monde, les autorités françaises au Maroc, Tunisie et Algérie ont réagit ce week-end aux attentats de Paris par des messages d'information à la communauté française.

A Rabat, rappelle l'ambassadeur Jean-François Giraud dans un communiqué  "comme toujours dans l’adversité, le Maroc est à nos côtés. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a immédiatement condamné avec la plus grande vigueur ces actes terroristes abjects en exprimant au Chef de l’État et au Premier ministre ses condoléances, sa solidarité et son soutien".

Pour l'ambassadeur, au Maroc, comme en France, "notre communauté a réagi avec émotion, sang-froid et responsabilité. Rassemblée et unie dans l’épreuve, elle fait honneur à notre pays".

Les ressortissants français sont invités le cas échéant à se rapprocher de leurs consulats qui sont au nombre de six au Maroc (Rabat, Casablanca, Tanger, Agadir, Fès, Marrakech).

Concrètement, les établissements scolaires gérés par les autorités françaises au Maroc rouvriront normalement leurs portes ce lundi matin 15 novembre, avec des mesures de protection renforcées.

Par contre, les activités des Instituts français et de l’Alliance française de Safi ont été suspendues jusqu’à mardi matin.

Les représentants et agents de l’État au Maroc se joindront lundi à 11H00 (soit 12h heure française) à la minute de silence observée au même moment partout en France. "Tous nos compatriotes qui le souhaitent pourront s’y associer sur leur lieu de travail ou de résidence" note l'ambassade.

Les visas Schengen restent valides"

A noter que même si les contrôles aux frontières étaient renforcés, les visas Schengen délivrés par la France ou les autres États de la zone Schengen "restent valides" a précisé ce 16 novembre l'ambassade de France au Maroc. "La délivrance des visas par les consulats généraux de France au Maroc n’est pas remise en cause", note-t-elle aussi..

Par ailleurs, Royal Air Maroc a averti par un communiqué le 15 novembre qu'en "raison du durcissement des mesures de sécurité au niveau de tous les aéroports du monde suite aux attentats terroristes de Paris, [la compagnie invitait]  sa clientèle à se présenter aux guichets d’enregistrement au moins trois heures avant l’heure du départ".

En Tunisie, l'ambassadeur de France, Francois Gouyette indique avoir "demandé un renforcement de la protection des forces de sécurité tunisiennes pour l’ensemble des établissements scolaires du réseau AEFE, l’Institut français de Tunis et ses annexes en province, les lieux de culte régulièrement fréquentés par les français, et pour les sites économiques sensibles".

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi s'est lui rendu à Paris pour rencontrer François Holllande à l'Elysée dès le samedi 14 novembre.

En Algérie l'ambassadeur de France explique par communiqué lui aussi avoir "demandé aux autorités algériennes de bien vouloir renforcer les dispositifs de sécurité auprès des principaux sites français en Algérie, notamment nos écoles et nos instituts. 

"Je veux remercier à cette occasion très fortement les autorités mais aussi la population algérienne pour les marques de solidarité et les messages de condoléances très nombreux qu’elles viennent de nous adresser, y compris au plus haut niveau, et qui nous vont droit au cœur, venant d’un pays ami, qui, plus qu’aucun autre, a vécu dans sa chair l’expérience de la violence terroriste", indique aussi l'ambassade de France à Alger.

A noter enfin l'activation d’un numéro de téléphone accessible depuis l'étranger :00 33 1 45 50 34 60 opéré par le Centre de crise et de soutien (CDCS) du Ministère des Affaires étrangères, mobilisé dans le cadre de la Cellule Interministérielle d’aide aux victimes, à destination des ressortissants français inquiets pour leurs proches en voyage à Paris.

Il y avait au Maroc 46 995 Français inscrits dans les consultats fin 2013. Ce chiffre était de 31 677 pour l'Algérie et 23 042 pour la Tunisie.

Enfin, toutes les ambassades de la région ont ouvert des registres de condoléances;

Afrique du nord : un bilan provisoire de 5 tués
Parmi les victimes des attentats du 13 novembre à Paris figurent de nombreux ressortissants étrangers. Selon un bilan provisoire établi par l'Afp, en terme de décès on déplore pour le Maroc, un homme (un jeune architecte), pour la Tunisie, deux femmes (deux soeurs) et pour l'Algérie, un homme et une femme.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte