[Made in France] Unique en Europe, la manufacture Bohin fabrique des aiguilles depuis le XIXe siècle

L'entreprise Bohin, dans l'Orne, fabrique un très grand nombre de variétés d'aiguilles depuis le XIXe siècle. Le processus de fabrication, qui fait appel à des machines centenaires, est composé de 27 étapes. La manufacture est désormais l'unique site européen de conception d'aiguilles.

Partager
[Made in France] Unique en Europe, la manufacture Bohin fabrique des aiguilles depuis le XIXe siècle
Bohin fabrique des aiguilles depuis 1866.

Avec ses bâtiments datant du XIXe siècle, la manufacture Bohin, située à Saint-Sulpice-sur-Risle (Orne) est un élément incontournable du patrimoine industriel français. Si une partie a désormais été transformée en musée, le site conserve, depuis plus de 150 ans, une zone dédiée à la production. Désormais unique en Europe, elle conçoit et produit près de 2 300 références, comme les aiguilles à coudre, une grande variété d’épingles, des bracelets pelote, ou encore des agrafes de confection.

La totalité du processus est effectuée sur place. Choix du fil, coupe, perçage, trempage à 835°C, polissage, sciurage, taillage final, contrôle qualité et emballage… Au total, 27 étapes sont nécessaires à la fabrication d’une aiguille. Plus la plupart centenaires, voire bicentenaires, les machines fonctionnent sans électronique, de la même manière que dans les années 1800.

Une entreprise fondée en 1833

L’entreprise Bohin est fondée par Benjamin Bohin, un fils de fabricant d’objets en fer et bois, en 1833 à L’Aigle (Orne). L’usine de Saint-Sulpice-sur-Risle est achetée en 1866. Elle comprend alors une fonderie, une tréfilerie de cuivre, une épinglerie et une aiguillerie. Après plusieurs années de rénovation, la tréfilerie d'aiguilles et d'épingles démarre véritablement une production industrielle.

Le fils de Benjamin, Paul, reprend l’entreprise en 1874. Tout comme la demande, les cadences augmentent. En 1914, la manufacture Bohin emploie 600 personnes. Au fil du XXe siècle, différents membres de la famille vont prendre sa direction. En 1997, le directeur commercial de l’époque, Didier Vrac, rachète l’entreprise.

En 2014, les ateliers s’ouvrent au public pour des visites régulières. En 2017, la directrice de l’espace culturel et son mari, Audrey et Fabien Régnier, deviennent propriétaires de la société, du parcours des visites (le musée) et de tous les bâtiments. Désormais, le site emploie une quarantaine de personnes et accueille environ 20 000 visiteurs par an.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS