[Made in France] Les batteries de Renault bientôt produites à Douai, 2 000 emplois à la clé

Le spécialiste chinois des énergies renouvelables Envision va prochainement annoncer son implantation à Douai, où une usine géante produira des batteries électriques pour Renault. Le constructeur ambitionne de faire passer la part des ventes de ses véhicules électrifiés à 90 % en Europe d'ici à 2030.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Made in France] Les batteries de Renault bientôt produites à Douai, 2 000 emplois à la clé
Renault est implanté à Douai depuis le début des années 1970.

Bien décidé à accélérer dans le secteur des véhicules électriques, Renault cherche à pouvoir s'approvisionner durablement en batteries. Selon une information Le Figaro confirmée en interne à L'Usine Nouvelle, le groupe chinois Envision, spécialisé dans les énergies renouvelables, pourrait bien apporter son aide au constructeur automobile français : il prévoit d'ouvrir une usine de batteries électriques à Douai (Nord).

L'annonce officielle devrait avoir lieu très prochainement, mais elle était attendue. Envision, qui avait racheté la division de batteries électriques de Nissan, affichait déjà depuis septembre 2020 son intention de s'implanter en France. Si le projet se concrétise, 2 000 emplois devraient être créés au total à l'horizon 2025, quand le site aura atteint ses pleines capacités. l'État, la région et l'agglomération participeront aux investissements.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un pôle de l'électrique

Le choix de Douai n'a pas été fait au hasard : Renault y est déjà présent depuis une cinquantaine d'années. L'usine historique devrait bientôt servir à fabriquer les nouveaux modèles électriques du groupe, comme la Mégane eVision ou la R5 électrique. Toujours dans les Hauts-de-France, les sites de Maubeuge (Nord) ainsi que de Ruitz (Pas-de-Calais) selon Le Figaro devraient également faire partie d'un pôle entièrement dédié à la transition vers l'électrique.

Le constructeur automobile n'a pas caché ses ambitions dans ce domaine : faire passer la part des ventes en Europe de ses véhicules électrifiés à 65 % en 2025 puis 90 % en 2030. Afin d'y parvenir, Renault a notamment prévu d'accroitre les synergies avec son partenaire Nissan à propos des modules de batteries électriques.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS