M&S relance l'espoir d'un redressement après un S1 meilleur que prévu

LONDRES (Reuters) - Le détaillant britannique Marks & Spencer (M&S) a battu les prévisions de bénéfices pour le premier semestre et a relevé ses perspectives pour l'ensemble de l'année, alimentant les espoirs que les efforts de redressement du groupe portent enfin leurs fruits.
Partager
M&S relance l'espoir d'un redressement après un S1 meilleur que prévu
Le détaillant britannique Marks & Spencer (M&S) a battu les prévisions de bénéfices pour le premier semestre et a relevé ses perspectives pour l'ensemble de l'année, alimentant les espoirs que les efforts de redressement du groupe portent enfin leurs fruits. /Photo d'archives/REUTERS/Henry Nicholls

A la Bourse de Londres, l'action du groupe britannique, qui existe depuis 137 ans, grimpait de 14,68% vers 08h23 GMT.

Au premier semestre, clos le 2 octobre, le bénéfice avant impôts et éléments ajustés de M&S a atteint 269,4 millions de livres (363,4 millions de dollars), alors que les prévisions des analystes s'échelonnaient entre 205 et 264 millions de livres.

A la même période l'année dernière, la compagnie avait enregistré une perte avant impôts et ajustements de 17,4 millions de livres. En 2019, soit avant la pandémie, le bénéfice du premier semestre était de 176,3 millions de livres.

M&S a relevé sa prévision de bénéfice avant impôts et éléments ajustés pour l'ensemble de l'année à environ 500 millions de livres, contre une prévision précédente de plus de 350 millions de livres.

Ce deuxième relèvement d'objectifs en trois mois est le signe que le groupe commence à recueillir les fruits de l'effort de redressement mené par le président Archie Norman et le PDG Steve Rowe.

La restructuration du groupe est axée sur la modernisation d'une culture commerciale obsolète, et sur des investissements dans la technologie et le commerce électronique, mais elle est confrontée à des pénuries de produits et de main d'oeuvre dues à la pandémie.

M&S a par ailleurs averti que la pression sur les coûts allait encore s'accroître et que la réintroduction des dividendes était peu probable cette année.

Le groupe a précisé que les ventes des quatre premières semaines du second semestre étaient conformes au taux de croissance enregistré au deuxième trimestre et a dit s'attendre à ce que la forte demande se maintienne à court terme.

(Reportage James Davey; version française Federica Mileo, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS