M&S réduit son dividende pour Ocado, le titre baisse

par James Davey
Partager
M&S réduit son dividende pour Ocado, le titre baisse
Marks & Spencer a annoncé mercredi créer une coentreprise avec le pionnier des supermarchés en ligne Ocado, qui lui permettra de proposer pour la première fois en ligne l'intégralité de ses produits alimentaires, une opération dont les conditions de financement inquiètent le marché. /Photo prise le 14 décembre 2018/REUTERS/Edgar Su

LONDRES (Reuters) - Marks & Spencer a annoncé mercredi créer une coentreprise avec le pionnier des supermarchés en ligne Ocado, qui lui permettra de proposer pour la première fois en ligne l'intégralité de ses produits alimentaires, une opération dont les conditions de financement inquiètent le marché.

M&S rachètera pour un montant pouvant atteindre 750 millions de livres (874 millions d'euros) 50% des activités d'Ocado au Royaume-Uni, ce qui permet à ce dernier de s'y maintenir tout en poursuivant ses investissements technologiques.

M&S a indiqué qu'il financerait l'opération via une augmentation de capital pouvant aller jusqu'à 600 millions de livres. Le groupe réduira également son dividende de 40%, à un "niveau soutenable".

L'action M&S reculait de plus 9% à 273,6 pence à 10h50 GMT, troisième plus forte baisse de l'indice paneuropéen Stoxx 600 (-0,53%), pénalisée par l'annonce de la baisse du dividende et de l'augmentation de capital, et les craintes que le distributeur ne paie trop cher pour cette coentreprise.

Le titre Ocado pour sa part gagnait 4,4% à 1.033,1 pence.

Les deux valeurs avaient fortement progressé mardi à la suite de la confirmation des discussions entre les deux groupes après des mois de rumeurs.

Le directeur général du distributeur britannique Steve Rowe a rejeté l'idée selon laquelle cet accord, qui valorise la coentreprise à 1,5 milliard de livres, bénéficiait davantage à Ocado.

"Nous pensons que nous payons un prix juste, et je pense qu'Ocado aussi", a-t-il dit à des journalistes.

La coentreprise opérera sous l'adresse Ocado.com mais bénéficiera d'un accès à la marque M&S, aux produits et à la base de données clients du distributeur britannique à compter de septembre 2020 au plus tard.

Selon, M&S et Ocado, les clients bénéficieront d'un accès à une gamme plus large de produits et la coentreprise pourra viser plus de 12 millions de consommateurs.

SYNERGIES DE £70 MLNS PAR AN

L'opération va générer des synergies potentielles d'au moins 70 millions de livres par an, trois ans après la finalisation de l'accord, a indiqué Marks & Spencer .

Fondée il y a 135 ans, M&S est l'une des enseignes les plus célèbres des grandes rues commerçantes de Grande-Bretagne. Mais la chaîne de grands magasins a été confronté ces dernières années à l'accélération du renouvellement des collections de prêt-à-porter par les distributeurs à bas coûts et au développement du commerce en ligne.

M&S vend déjà du vin, des fleurs et des vêtements sur internet mais pas l'intégralité de son offre de produits alimentaires haut de gamme, ce qui constitue un handicap face à ses concurrents.

Créé il y a 18 ans par trois anciens banquiers de Goldman Sachs, Ocado s'est pour sa part transformé depuis un an et demi en concluant des accords avec de grands distributeurs étrangers comme le français Casino ou l'américain Kroger pour mettre sa technologie à leur disposition, une stratégie qui a contribué à gonfler son cours de Bourse.

(Catherine Mallebay-Vacqueur, Bertrand Boucey et Claude Chendjou pour le service français , édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS