Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

M-Real Alizay menacée

, , ,

Publié le

M-Real Alizay menacée

Social. Après avoir arrêté la fabrication de pâte à papier de l’usine d’Alizay dans l’Eure et supprimé 89 emplois sur ce site qui en comptait 400, le groupe papetier finlandais M-Real, filiale du groupe Metsäliitto, indique, via un communiqué, mettre en vendre l’unité de production de ramettes de papier.

 
« En vain, au cours des dernières années, M-real a tenté plusieurs fois de céder l’usine de production de papier d’Alizay à différents candidats », commente la direction. « M-real maintient ses efforts dans la recherche de solutions pour céder l’usine, et convie les candidats crédibles à se manifester dans le cadre d’un processus public de cession de l’usine de papier d’Alizay. Celui-ci prendra fin au plus tard le 30 septembre 2011. Dans l’hypothèse où aucun repreneur crédible n’est retenu par M-Real dans le délai imparti, la fermeture de la papeterie d’Alizay, qui totalise encore 330 salariés, est envisagée ».
 
La direction justifie sa décision par l’important déficit récurrent du site normand et des perspectives « très mauvaises ».
 
Deux autres sites allemands (Gohrsmühle et Düren en Rhénanie-du-Nord/Westphalie) du groupe sont concernés par des décisions de même type, liées à la réduction des déficits. M-Real envisage ainsi de céder tout ou partie de l’usine de Gohrsmühle en Allemagne. Si celle-ci échouait, M-Real y arrêterait progressivement la production de papiers fins non couchés et mettrait un terme aux activités non rentables de production de papiers spécialisés. Dans le cas où la cession intervenait, l’usine de Gohrsmühle ne produirait plus que des étiquettes réalisées à partir de papier couché et des produits d’emballage (Chromolux). M-Real envisage également d’arrêter ses activités restantes de production de papiers autocopiants au sein de l’usine Reflex en Allemagne.
 
M-Real précise que, si ces mesures sont mises en place, son chiffre d'affaires devrait baisser de 390 millions d'euros et son résultat d'exploitation devrait augmenter de 60 millions d'euros par rapport à 2010.
 
A voir également sur France 3 : Menace sur M-Real, abbatement chez les salariés.

 

 


Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus