Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Lyon accueillera la compétition WorldSkills en 2023

Cécile Maillard , ,

Publié le , mis à jour le 22/08/2019 À 09H55

Bonne nouvelle La métropole de Lyon a été choisie par l’assemblée générale de WorldSkills, le 21 août en Russie, pour organiser en 2023 cette compétition internationale des métiers.

Lyon accueillera la compétition WorldSkills en 2023
Soutien à la candidature de Lyon pour l'édition 2023 de la compétition WorldSkills.
© World Skills France

"Il nous a juste fallu trois tentatives pour y arriver", a commenté, ému aux larmes, le président de WorldSkills France, Michel Guisembert une fois le résultat du vote connu. Lyon (Rhône) a été retenu par l’assemblée générale de WorldSkills, véritables Jeux olympiques des métiers, pour organiser en 2023 la compétition internationale, qui se tient tous les deux ans. La métropole affrontait une seule concurrente, la ville japonaise d’Aichi.

Le vote a eu lieu à Kazan, dans la République du Tatarstan, en Russie, où s’ouvrira le 22 août l’édition 2019 de ce concours international des métiers. Ces rencontres permettent à près de 1600 jeunes de moins de 23 ans venus de plus de 60 pays, de s’affronter en démontrant leur talent professionnel dans une quarantaine de métiers, de l’alimentation, du bâtiment, des services, de l’automobile, du numérique et bien sûr de l’industrie.

Halle Tony Garnier et Campus de l'INSA Lyon

La métropole de Lyon a prévu d’accueillir les compétitions à Eurexpo, d’organiser les cérémonies officielles à la halle Tony Garnier, et de loger les candidats sur le campus de l’INSA, école d’ingénieurs à 20 minutes d’Eurexpo, bien dotée en équipements sportifs et lits. La ville organisera les finales françaises de WorldSkills en 2020 et 2022, pour préparer la compétition internationale de 2023.

"Accueillir cette compétition apporte énormément au pays organisateur", a réagi auprès de l’Usine nouvelle la ministre du Travail Muriel Pénicaud depuis Kazan, où elle avait fait le déplacement pour soutenir la candidature de Lyon. "C’est très important pour nous en ce moment, alors que ce gouvernement porte une réforme de développement massif de l’apprentissage, de la formation professionnelle, des métiers du futur. Cet événement va nous aider à faire découvrir énormément de métiers passionnants à des jeunes qui ne les connaissent pas. La compétition tire vers le haut, montre que la voie professionnelle, l’apprentissage, sont de grandes voies d’excellence. C’est un enjeu politique au sens noble."

Le président de WorldSkills France, lui, espère que l’édition lyonnaise de WorldSkills apportera aussi un "changement de regard sur la jeunesse". "Certaines organisations professionnelles, certaines entreprises, hésitent encore trop à embaucher un jeune ; découvrir leur passion, leur talent, peut faire bouger les lignes", espère Michel Grisembert.

L'apprentissage, voie sacrée

Une forte délégation française avait fait le déplacement aux côtés de la ministre du Travail. Plusieurs députés, deux vice-présidents du Medef, des représentants de la CPME, le président de l’U2P Alain Griset, les présidents de la Fédération française du bâtiment Jacques Chanut et de l’UIMM, Philippe Darmayan. Pour ce dernier, Lyon 2023 "est une formidable opportunité de démontrer que l’apprentissage est, dans le monde, la voie sacrée de la formation professionnelle ; les entreprises commencent à comprendre, mais ça va nous permettre d’avancer très vite d’ici 2023".

La rentrée de l’apprentissage approche. Un test pour le gouvernement, un an après la publication de la loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018.

Retrouvez ici l'ensemble de nos articles consacrés à l'édition 2019 de la compétition WorldSkills

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

22/08/2019 - 14h15 -

Une victoire bien méritée pour une équipe très dynamique, qui s'investit à 200% depuis des années pour valoriser l'image des jeunes et l'excellence du travail. Bravo! Je suis sûr que ce sera une grande réussite.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle