Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

LVMH plus rentable que jamais

, , ,

Publié le

Des ventes en hausse de 10% et un bénéfice net qui bondit de 18%, l'année 2018 a été "une nouvelle année record" pour LVMH. Ces bons résultats financiers sont tirés par l'ensemble des divisions du groupe. LVMH n'indique aucun signe de ralentissement en Chine. 

LVMH plus rentable que jamais
La maroquinerie affiche une hausse de chiffre d'affaire de 19%
© D.R.

LVMH a le moral au beau fixe en ce début d'année. Malgré la guerre commerciale entre les Etats Unis et la Chine et le mouvement des gilets jaunes en France, le numéro 1 mondial du luxe a fait état, ce 29 janvier, de résultats financiers records. Le groupe a, en effet, annoncé une augmentation de ses ventes de 10% en 2018, à 46,8 milliards d’euros. Son bénéfice net de 18% a lui bondi de 18%. Ces bons résultats ont permis au groupe de franchir la barre symbolique des 10 milliards d’euros de résultat opérationnel courant en 2018. 

La mode et les cosmétiques tirent la croissance du groupe

Toutes les branches du groupe sont concernées par ces bons résultats. Mais c'est du côté des parfums / cosmétiques et la mode / maroquinerie avec les marques Dior, Vuitton ou encore Fendi que l'on trouve les plus belles performances. Ces deux divisions affichent en effet une croissance à deux chiffres avec plus de 6 millions de ventes réalisées pour les parfums/cosmétiques et prés de 18,5 millions pour la mode/maroquinerie.

LVMH souligne particulièrement la performance de Louis Vuitton qui réalise à lui seul 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires, "une performance exceptionnelle à laquelle contribuent tous les métiers et toutes les régions", se félicite le groupe. Pour répondre à la demande des consommateurs, 4 nouvels ateliers Vuitton sont d'ailleurs en cours de construction. 

Les vins et spiritueux, où l'on retrouve le champagne Moet et Chandon ou le Cognac Hennessy, réalisent une croissance organique de 5% de leurs ventes. "Dans l’activité champagne, les cuvées de prestige connaissent une performance remarquable tandis qu’une politique ferme de hausse de prix se poursuit. L’année est marquée par ailleurs par des vendanges exceptionnelles", précise LVMH. 

Confiance prudente pour 2019

Après ces résultats exceptionnels, LVMH explique avoir une confiance prudente en l'année 2019. "Dans un contexte géopolitique et monétaire incertain, LVMH dispose des meilleurs atouts pour poursuivre en 2019 sa dynamique de croissance pour l’ensemble de ses métiers", explique Bernard Arnault, président-directeur général de l'entreprise. Le ralentissement de la croissance en Chine n'inquiète pas le groupe qui s'estime suffisamment solide pour y faire face. Le groupe se fixe d'ailleurs pour objectif de "renforcer son avance sur le marché mondial du luxe". 

1,25 milliards d'impots payés en France

Habituellement très discret sur son poids dans l'économique française, LVMH a profité de l'annonce de ses résultats financiers pour détailler son empreinte dans l'Hexagone. Le groupe a ainsi évoqué le 1,25 milliard d'euros d'impôts payés dans l'Hexagone. "La France représente pour LVMH "à peine 10% des ventes" mais "50% de son impôt dans le monde", a souligné Bernard Arnault. Une petite phrase qui sonne comme une attaque à son principal concurrent Kering qui a annoncé, il y a quelques jours, être sous la menace d'un redressement fiscal de 1,4 milliard d'euros en Italie. LVMH a également précisé avoir réalisé 13 500 embauches en 2018 en France.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle