LVMH/Hermès : Bercy veut une nouvelle loi

Après la montée surprise de LVMH dans Hermès, Christine Lagarde a l'intention de modifier la loi sur les franchissements de seuils.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

 LVMH/Hermès : Bercy veut une nouvelle loi

Après la montée surprise de LVMH au capital de Hermès, la ministre de l'Economie Christine Lagarde a l'intention de modifier la loi sur les franchissements de seuils. C’est ce que le ministère de l'Economie a confirmé aujourd’hui, afin de tenir compte de tous les instruments financiers permettant de détenir une partie du capital d'une société. Une information annoncée au préalable hier par le président de l'Autorité des marchés financiers Jean-Pierre Jouyet dans Le Journal du dimanche.

Une enquête ouverte


Le numéro un mondial du luxe avait pris les marchés par surprise en révélant le 23 octobre qu'il avait accumulé sur plusieurs années une position de 17,1% au sein d'Hermès, alors que la réglementation française fait obligation de déclarer les franchissements des seuils de 5%, 10% et 15% du capital. L’AMF, le gendarme de la Bourse de Paris, a ouvert une enquête sur les conditions dans lesquelles l'opération a été effectuée.

Pour autant, LMVH assure avoir scrupuleusement suivi les règles boursières. Le groupe dirigé par Bernard Arnault a ainsi acquis 4,9% du capital d'Hermès. Mais à côté de cela, il a aussi acheté des produits dérivés qui représentent environ 12% d'actions. Ces derniers devaient normalement donner droit à un paiement en cash en cas d'une éventuelle plus-value. Mais après discussions avec ses établissements financiers, le groupe a obtenu d'être payé en actions physiques. Un tour de passe-passe légal car la réglementation boursière n'oblige pas les entreprises à déclarer les produits dérivés réglables en numéraire. Le président de l'AMF a répété qu'il regrettait que la législation n'impose pas à tous les instruments financiers de déclarations obligatoires de franchissement de seuil.

0 Commentaire

LVMH/Hermès : Bercy veut une nouvelle loi

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LEGAL
ARTICLES LES PLUS LUS