LVMH devient l’actionnaire principal d’Hermès après ses fondateurs

LVMH a créé la surprise le 23 octobre, en révélant qu’il avait acquis 14,2% du capital d’Hermès, marque de luxe connu pour ses produits de maroquinerie en cuir et ses foulards de soie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

LVMH devient l’actionnaire principal d’Hermès après ses fondateurs

Le leader mondial des produits de luxe LVMH a ajouté une marque à son portefeuille qui compte déjà 50 marques dans les vins, la haute couture ou les parfums. LVMH vient d’acquérir 14,2% du capital d’Hermès. Il devient alors le principal actionnaire du groupe, après les fondateurs de la marque. Dans le détail, le patron de LVMH, Bernard Arnault, détient aussi 2,9% du capital sous forme d’actions convertibles, soit au total 17,1%. Une « très belle opération », selon les analystes, qui lui a coûté 1,45 milliard d’euros. LVMH pourra ainsi profiter de la bonne tenue de l’action Hermes International qui depuis son entrée en Bourse en 1993 n’a cessé de grimper et a quasiment doublé depuis le début 2010.

Pas à vendre

Pour autant, le groupe de luxe Hermès n’est pas à vendre, ont répété ses propriétaires et LVMH lui-même. « LVMH n’entend pas prendre le contrôle d’Hermès, ni demander un siège au conseil de surveillance, mais seulement être un actionnaire à long terme », a expliqué un porte-parole du groupe. Du côté d’Hermès, on rappelle que « le statut de la société en commandite par actions garantit le maintien du contrôle à long terme de la société par les actionnaires de la famille ». Une manière de mettre fin aux rumeurs depuis la mort en mai du dirigeant emblématique du groupe Jean-Louis Dumas. Un changement de stratégie ne semble donc pas êter d’actualité, la société ayant toujours été bien gérée même pendant la crise mondiale de 2008, selon les analystes.

Sur le premier semestre, Hermès a enregistré une hausse de son bénéfice de 55,2% à 194,6 millions d’euros et des ventes de 1,07 milliard d’euros. Dans le mêmle temps, le groupe LVMH a réalisé un bénéfice de 1,1 milliard d’euros et des ventes de plus de 9 milliards d’euros.

B.L



Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS