International

LVMH confirme un accord définitif pour le rachat du joaillier américain Tiffany

, , , ,

Publié le , mis à jour le 25/11/2019 À 08H30

[ACTUALISÉ] LVMH est parvenu à un accord définitif pour racheter le joaillier américain Tiffany. Le groupe français officialise ainsi la plus grosse acquisition de son histoire.

LVMH confirme un accord définitif pour le rachat du joaillier américain Tiffany
Un diamant en train d'être monté sur un collier Tiffany.
© Tiffany

LVMH a annoncé lundi 25 novembre un accord définitif en vue de l’acquisition de Tiffany pour 14,7 milliards d'euros. Le rachat du joaillier américain représente la plus grosse opération de l'histoire du géant français du luxe. Fin octobre, les deux entreprises avaient confirmé des discussions en vue d'une éventuelle opération.

Une opération à 14,7 milliards d'euros

Tiffany a accepté une offre à 135 dollars par action en numéraire. Un tel prix élève la valorisation de Tiffany à 14,7 milliards d'euros, soit 16,2 milliards de dollars quand les premières rumeurs fin octobre évoquaient une proposition de LVMH de 14,5 milliards de dollars.

Selon des informations de CNBC, LVMH préserverait la séparation entre Tiffany et Bulgari, sa marque italienne également spécialisée dans la bijouterie et l'horlogerie. LVMH s'était offert Bulgari en 2011 pour 3,7 milliards d'euros, ce qui constituait jusqu'ici le plus important contrat de luxe de la décennie.

Clôture de l'opération mi-2020

"L’acquisition de Tiffany par LVMH a été approuvée par les conseils d’administration des deux groupes et le conseil d’administration de Tiffany recommande que les actionnaires de Tiffany approuvent l’opération avec LVMH", détaille LVMH dans un communiqué. Le groupe français prévoit la clôture de l'opération pour le milieu de l'année 2020, sous réserve de l'accord des actionnaires de Tiffany et de l'obtention des autorisations réglementaires.

"L’acquisition de Tiffany vient renforcer la position de LVMH dans la haute joaillerie et accroître davantage sa présence aux États-Unis. L’arrivée de Tiffany, qui rejoint les 75 prestigieuses maisons du groupe, va donner une nouvelle dimension à l’activité montres et joaillerie de LVMH", ajoute le groupe français.

4,4 milliards de dollars de ventes en 2018

Maison fondée en 1837, Tiffany a enregistré 4,4 milliards de dollars de ventes nettes en 2018, en hausse de 7%. Elle compte aujourd'hui plus de 300 boutiques et plus de 14 000 salariés à travers le monde, dont 5 000 artisans.

L'entreprise doit sa célébrité à la couleur bleu-vert de ses écrins et au film "Diamants sur canapé" de Blake Edwards sorti en 1961 et tiré du livre du même nom de Truman Capote. "Depuis plus de 180 ans, Tiffany est synonyme d’élégance, de design novateur, de savoir-faire et d’excellence créative", fait valoir LVMH.

Donner "un élan supplémentaire" à Tiffany

Toutefois, Tiffany a été confronté à une baisse des ventes et de ses bénéfices annuels à partir de 2015, avant de redresser la barre en 2017. Elle pâtit, comme d'autres, de la guerre commerciale sino-américaine, qui voit les touristes chinois dépenser moins à l'étranger. Comme ses rivaux, Tiffany essaie de se développer davantage en Chine continentale pour tenter de profiter de la tendance des consommateurs de la deuxième économie mondiale à dépenser davantage dans leur propre pays.

"Cette opération, qui intervient au moment où notre marque est engagée dans un processus de transformation important, va apporter à la fois un soutien, des moyens et un élan supplémentaires pour atteindre ces objectifs, alors que nous ambitionnons de devenir la maison de haute joaillerie de la nouvelle génération", explique dans un communiqué Alessandro Bogliolo, le directeur général de Tiffany.

Simon Chodorge, avec Reuters

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte