Lundin arrête la production de pétrole en France

Le groupe suédois d'hydrocarbures Lundin va diviser ses activités en deux. La Norvège, qui représente 96% de ses réserves de pétrole, et le reste : la France, la Malaisie et le Pays-Bas, qui vont être regroupés au sein d'une nouvelle entité créée à cet effet, International Petroleum Corporation (IPC).

Partager

Lundin arrête la production de pétrole en France

Lundin Petroleum, deuxième producteur de pétrole en France derrière le canadien Vermilion, a lancé un projet de scission pour se séparer de ses activités secondaires et se concentrer sur la Norvège. A cette fin, la compagnie pétrolière suédoise a indiqué lundi 13 février dans un communiqué qu'elle allait créer une nouvelle société, International Petroleum Corporation (IPC), pour regrouper ses activités en France, en Malaisie et aux Pays-Bas. Un recentrage pragmatique sachant que plus 82% du pétrole produit par le suédois l'an passé (53,2 millions de barils équivalent pétrole) provient de Norvège, selon le rapport annuel de 2016 de Lundin. Ce ratio devrait monter à 88% en 2017. La France, elle, ne représentait pas plus de 4% (2,6 millions de barils équivalent pétrole) de sa production totale.

Une fois l'opération réalisée, validation par les actionnaires et les autorités, le suédois va distribuer, pour trois actions Lundin Petroleum, une action International Petroleum Corporation, cotée à la Bourse de Toronto. La famille Lundin restera donc au départ le premier actionnaire, elle qui détient 28,7% du capital, devant le norvégien Statoil (20,1%), précise le document.

Un petit marché qui reste rentable

En France, quelque 16 000 barils de pétrole sont donc produits chaque jour, pour plus de moitié par Vermilion, et principalement dans les Bassins parisien et aquitain. Outre un infime effet positif sur la balance commerciale française, ils rapportent 55 millions d'euros annuels en recettes fiscales, dont 30 millions aux collectivités locales, selon l’Union française des industries pétrolières (Ufip). Avec un coût de revient avoisinant les 30 dollars, cette production est longtemps restée rentable malgré la chute des cours du Brent, qui fait référence pour le pétrole français.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS