Lundbeck pourrait licencier 200 personnes en France

Le laboratoire danois devrait annoncer que les lettres de licenciement partiront en août aux salariés français lors du comité d’entreprise prévu ce 25 juin.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Lundbeck pourrait licencier 200 personnes en France

Selon les informations du premier syndicat l’Unsa le 22 juin, les salariés du laboratoire pharmaceutique craignent au total le licenciement de 200 personnes dans l’Hexagone au cours de l’été. Soit au total 50% de son effectif hors recherche.

"Fin août, ils vont en mettre 200 dehors, 200 licenciements secs, et on est dans le minimum du minimum de tout de ce qui peut être proposé en termes d'accompagnement pour que ça soit plié avant l'été", a expliqué Gil Longuet, secrétaire du Comité d'entreprise et délégué syndical Unsa.

Selon le syndicat, la direction proposerait un plan de sauvegarde de l’emploi et des mesures d’accompagnement très pauvres aux salariés concernés. Mais il accuse aussi le groupe de profiter des crédits recherche pour faire des profits de l’ordre de 300 millions d’euros en France. Ce montant fait de la France la première filiale de Lundbeck.

Pour le responsable syndical, Lundbeck licencie en prévision de pertes sur le chiffre d’affaires attendu pour 2014. Début mai, le groupe avait annoncé un bénéfice net en baisse de 33% au premier trimestre, tout en maintenant ses prévisions pour 2012.

Parmi les 595 salariés de Lundbeck France, 75 personnes sont dédiées à la Recherche et au Développement de nouveaux médicaments et 130 à la production au centre Lundbeck Elaiapharm de Sophia-Antipolis.

600 postes en Europe

Plus globalement, ce sont quelque 600 postes qui devraient être affectés en Europe. Cette annonce fait suite aux révélations de la part de la direction de son projet de réorganisation de sa partie commerciale et la nécessité d’avoir une infrastructure commerciale plus flexible.

"L'environnement de marché en Europe est en pleine mutation à un moment où Lundbeck a de nombreux nouveaux produits à lancer, a précisé Ulf Wiinberg, président et directeur général de Lundbeck.. Pour assurer une transition réussie de notre portefeuille de produits en Europe nous avons besoin d'une infrastructure plus flexible commercial et de maintenir le contrôle des coûts".

Le groupe serait notamment affecté par la baisse de 18% de son traitement de la maladie d’Alzheimer (Ebixa) imposée par les autorités et par un accès au marché difficile actuellement. Il doit notamment lancer cette année le Selincro, traitement contre la dépendance à l’alccol, ainsi qu’un nouvel antidépresseur Lu AA21004.

Les coûts de restructuration sont estimés à quelque 83,9 millions de dollars pour l’année 2012.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS