Lufthansa a annulé auprès d'Airbus une partie de sa commande d'A350

Airbus a annoncé lundi 7 juin avoir livré 50 avions au mois de mai. Au total, le groupe a assuré 220 livraisons depuis le début de l'année, soit une hausse de 38 % par rapport à la même période en 2020. Néanmoins, il pâtit également de nombreuses annulations. La compagnie allemande Lufthansa a ainsi revu sa commande d'A350 à la baisse, elle n'en prendra finalement que deux au lieu de cinq.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Lufthansa a annulé auprès d'Airbus une partie de sa commande d'A350
Lufthansa ne commandera finalement que deux A350 plutôt que cinq. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Toujours affecté par les conséquences de l'épidémie de Covid-19 sur le transport aérien international, Airbus a publié lundi 7 juin le bilan de ses commandes et de ses livraisons pour le mois de mai. L'avionneur européen a notamment confirmé la commande annoncée de gros porteurs A350 par Lufthansa. Le groupe allemand a cependant annulé trois exemplaires de cet appareil, ce qui donne une commande nette de deux unités. Dans le cadre de la restructuration de sa flotte, Lufthansa a préféré commander cinq avions 787-9 à Boeing pour pallier cette annulation.

Un programme ambitieux

Airbus a précisé avoir livré 50 avions au mois de mai. Avec 220 livraisons depuis début 2021, il enregistre une hausse de 38 % par rapport à la même période l'année précédente. L'entreprise a précisé qu'un A380, un programme mis au rebut, figurait parmi ces livraisons. La compagnie de Dubai, Emirates, en avait commandé cinq.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Confiant face à la reprise du secteur, l'avionneur a assuré à ses fournisseurs qu'il allait augmenter ses cadences. Alors qu'il produit actuellement 40 A320 chaque mois, il prévoit de passer à 43 cet été, 45 en fin d'année, 64 en 2023 et peut-être jusqu'à 75 à l'horizon 2025. Il en produisait 60 par mois avant la crise.

Avec Reuters (Tim Hepher; version française Claude Chendjou, édité par Nicolas Delame)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS