Lucent vend ses start-up. Bush facilite l'exportation des ordinateurs. Concentration dans les mines d'or. La reprise de Béghin-Say reste floue. La contre-attaque de J.M. Messier...

Partager

Lucent se sépare de son portefeuille de start-up, annoncent Les Echos. L'équipementier des télécoms a cédé ses participations dans 27 sociétés innovantes issues de ses laboratoires, les Bell Labs, au fonds britannique Coller Capital. Lucent, confronté à des graves difficultés financières, multiplie les initiatives pour récupérer des fonds (il a vendu sa division fibres optiques pour 2,75 milliards de dollars). D'autres groupes de high tech devraient suivre l'exemple de Lucent et se séparer eux aussi de leur unité de capital risque, estime le quotidien.

France Télécom a choisi Alcatel et Lucent pour ses équipements ADSL d'accès à Internet à haut débit, dans le monde entier, indique La Tribune. Pour la France, France Télécom a prévu d'investir 500 millions d'euros d'ici à la fin de 2003 dans le développement de l'ADSL

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Bush assouplit les conditions d'exportation des ordinateurs. Le gouvernement américain a décidé de doubler la limite de puissance au delà de laquelle l'exportation vers un pays sensible (Chine, ex-URSS, Inde...) est soumise à autorisation prélable, indiquent Les Echos. Les Compaq, HP et Dell vont donc pouvoir vendre plus facilement à l'export des serveurs et des puissantes stations de travail.

Newmont Mining est bien parti pour devenir le n°1 mondial de l'or. L'américain vient en effet de relever son offre de rachat de l'australien Normandy Mining, face à la proposition du sud-africain Anglo-Gold. Le vainqueur sera le n°1 mondial des mines d'or, un secteur de l'industrie minière encore peu concentré, souligne le Financial Times.

Agro-alimentaire : la reprise de Béghin-Say, le n°2 européen du sucre, reste encore dans le flou. La coopérative sucrière Union SDA (803 millions d'euros de chiffre d'affaires) a confirmé son intérêt, mais son projet de reprise repose sur l'adhésion de tous les planteurs de betteraves de Béghin-Say, et des deux autres coopératives, Cristal Union et SDHF, ce qui est loin d'être acquis, note La Tribune.

Sachez enfin que Jean-Marie Messier, le patron de Vivendi Universal, fait une nouvelle fois la Une d'un journal américain. Mais cette fois c'est pour sa contre-attaque visant à réaffirmer la nationalité française du groupe. Critiqué - chez nous- pour l'américanisation rapide de Vivendi (et de son P-DG), Jean-Marie Messier a riposté en révélant que son successeur désigné, s'il lui arrivait malheur, est un français. C'est dans le Wall Street Journal Europe.

A lundi !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS