Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Luc Vigneron, PDG de Thalès: sous l'oeil de Dassault

Publié le

Arrivé à la surprise générale à la présidence de Thales en mai 2009, Luc Vigneron est l'un des patrons les plus observés du moment. Ce polytechnicien (promotion 1973 comme Patrick Kron) effacé, qui tranche avec la personnalité de son prédécesseur Denis Ranque, n'était pas prédestiné à diriger l'un des fleurons des industries de la défense française. Son principal fait d'armes est d'avoir réussi à restructurer, sans trop de remous sociaux, l'ex-Giat, devenu Nexter, 20 fois plus petit que Thales. L'annonce de sa nomination, à 55 ans, a fait l'effet d'une douche froide au sein des cadres de l'électronicien de défense. Le rachat par Dassault Aviation de la participation de 20,6 % détenue par Alcatel dans Thales a changé la donne. « Luc Vigneron était un candidat de compromis qui convenait aussi bien à Dassault qu'à l'Etat », note un connaisseur du dossier. Ses défis pour 2010 ne manquent pas. Il doit rebâtir une équipe. Car l'arrivée de Dassault a provoqué le départ de la plupart des « barons » historiques. Ensuite, il doit convaincre qu'il est capable de redresser la rentabilité de Thales, trop faible aux yeux de Dassault. Enfin, Luc Vigneron devra gérer des rectifications de périmètre complexes avec Safran.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle