Luc Oursel a le feu vert du conseil de surveillance d'Areva

par Benjamin Mallet

Partager

PARIS (Reuters) - Le conseil de surveillance d'Areva a approuvé mardi matin la nomination de Luc Oursel au poste de président du directoire du groupe en remplacement d'Anne Lauvergeon, a annoncé le spécialiste public du nucléaire.

Areva a également indiqué dans un communiqué que Philippe Knoche, directeur de l'activité réacteurs et services, avait été nommé au nouveau directoire qui prendra ses fonctions le 30 juin au terme du second mandat d'Anne Lauvergeon.

"Dans ce cadre, le conseil de surveillance confère à M. Luc Oursel la qualité de président", précise Areva dans un communiqué.

Le mandat des membres du directoire dure cinq ans.

Le conseil de surveillance d'Areva est présidé par Jean-Cyril Spinetta, réélu fin avril pour cinq ans et qui avait laissé entendre qu'il était favorable à une reconduction de l'actuelle présidente.

Anne Lauvergeon et Luc Oursel étaient présents mardi, dans "une ambiance à la fois pesante et sereine", mais la présidente actuelle ne s'est pas exprimée et le futur patron du groupe ne s'est pas prononcé sur la stratégie qu'il entend mettre en oeuvre, a fait savoir un membre du conseil.

Les représentants des salariés au conseil n'ont pas pris part au vote et ont demandé que l'organe de contrôle élabore pour la nouvelle équipe de direction "une feuille de route pour les cinq ans à venir", a-t-il ajouté.

Le remplacement d'Anne Lauvergeon lui a été annoncé jeudi par le Premier ministre François Fillon, mais la décision a été prise par le président Nicolas Sarkozy, qui a entrepris depuis un an une réorganisation de la filière nucléaire française en redéfinissant les liens entre Areva et son principal client, EDF.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS