Louis Le Duff : Mise sur la viennoiserie

Le groupe breton Louis Le Duff investit 40millions de francs dans la construction d'une usine Bridor, spécialisée dans la fabrication de viennoiserie crue surgelée.

Partager

Afin d'accompagner le développement de sa filiale Bridor, qui a enregistré une progression de 40% de son activité en 1994, le groupe Louis Le Duff (Rennes, Ille-et-Vilaine) investit 40millions de francs dans la construction d'une usine à Servon-sur-Vilaine. Spécialisée dans la fabrication de viennoiseries crues surgelées telles que les pains au chocolat, les croissants et les brioches, elle remplacera l'unité actuelle, également implantée dans cette commune, mais dont les capacités de production - 7500tonnes par an - sont désormais insuffisantes. "Nous souhaitons parvenir à notre vitesse de croisière d'ici à trois ans, avec un volume estimé entre 15000 et 20000tonnes annuelles", explique Jean-Marie Laplanche, directeur général de Bridor et chargé du développement des activités du groupe sur l'Europe. L'usine, qui devrait entrer en fonction dès le mois de juin de cette année avec 80 salariés, passera d'une surface de 1000 à 4500mètres carrés couverts, sur un terrain de 40000mètres carrés, "ce qui offre de larges possibilités d'extension". A la clé: une trentaine d'embauches sont prévues avant la fin de l'année 1996. Selon Louis Le Duff, le P-DG, travail d'équipe (le groupe possède sa propre école de formation), innovation et qualité sont les trois clefs de la réussite industrielle et commerciale. Aussi l'usine va-t-elle être construite dans le respect des nouvelles normes sanitaires européennes. "Nous espérons recevoir la certification ISO9002 dès le premier trimestre 1996", note encore Jean-Marie Laplanche.

Une bonne activité à l'étranger

Les lignes de fabrication restent identiques, mais de nouveaux procédés sont à l'étude dans le laboratoire intégré de Servon-sur-Vilaine. Là, une équipe de cinq personnes met au point de nouveaux produits comme, récemment, la brioche "tutti frutti", version française du panettone italien. 60% du chiffre d'affaires prévisionnel de la SA Bridor (250millions de francs en 1995 contre 200millions en 1994) sont d'ores et déjà attribués à l'activité renforcée de la nouvelle usine, qui aprovisionnera en partie les différentes enseignes du groupe Louis Le Duff - les 160restaurants La Brioche Dorée, les boulangeries artisanales Le Fournil de Pierre - ainsi que des hôtels et des grandes et moyennes surfaces. Bridor est aussi actif à l'étranger. 40% du chiffre d'affaires sont réalisés en majeure partie par son centre de production implanté depuis 1988 à Montréal, au Canada. Cette seconde usine approvisionne en pain et en viennoiseries crues surgelées les 6restaurants du groupe installés outre-Atlantique, ainsi qu'une série d'hôtels et de supermarchés de la côte Est. "Enfin, Bridor, c'est également une quinzaine de boutiques "Point chaud" installées dans des Monoprix et des Prisunic de la région parisienne, ainsi que dans le magasin Inno de Rennes", explique Jean-Marie Laplanche. D'autre part, cette filiale continue d'étoffer ses activités avec, en 1992, la création du concept des centres de cuisson. Trois sont déjà implantés à Paris, à Londres et à Bruxelles. Ils fournissent, sept jours sur sept, pains et produits de viennoiserie ultra-frais prêts à la consommation à une clientèle diverse, parmi laquelle Eurodisney, les TGV, Eurostar, et les grandes surfaces comme Auchan et Monoprix, qui complètent ainsi leurs propres gammes fabriquées sur place. Dominique PETIT



25% de croissance en 1994

Propriétaire et gestionnaire des 160boutiques de restauration rapide La Brioche Dorée, des 26boulangeries artisanales Le Fournil de Pierre, des 3pizzerias Lucio et des 15"Point chaud" Bridor, le groupe Louis Le Duff a enregistré, en 1994, un chiffre d'affaires de 750millions de francs. Par rapport à l'année précédente, il a bénéficié d'une croissance de 25% de ses activités. La Brioche Dorée et Le Fournil de Pierre ont réalisé 550millions de francs de chiffre d'affaires, Bridor 200millions de francs. 136millions de francs seront investis en 1995: 40millions dans la nouvelle usine Bridor de Servon-sur-Vilaine et 95millions dans La Brioche Dorée et Le Fournil de Pierre pour l'aménagement et la modernisation des restaurants et points de vente. Le groupe emploie 1700personnes, dont 400 à temps partiel.



Parapharmacie et pizzerias

Développement tous azimuts pour le groupe breton qui crée l'enseigne "Univers Santé" de distribution de produits de parapharmacie. Trois premiers magasins seront ouverts en juin prochain à Paris et en région parisienne. Objectif: créer une quinzaine d'unités d'ici fin 1995. Pour mener à bien ce projet, Louis Le Duff s'est associé à Patrice Lemaire, un docteur en pharmacie qui dispose d'une solide expérience en matière d'officine. Par ailleurs, le groupe est en passe de boucler la reprise des pizzérias du groupe hôtelier Accor (enseigne Pizza Del Arte). Soit une quarantaine de restaurants pour un chiffre d'affaires de 400 millions de francs. Le Duff a déjà fait une première incursion dans ce secteur de la restauration avec "Luccio", 3 pizzérias qu'il a créées à Rennes, ville où se situe son siège social.

USINE NOUVELLE N°2495

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    BRIDOR
ARTICLES LES PLUS LUS