Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Louis Gallois défend les gaz de schiste, Delphine Batho fulmine

Astrid Gouzik , ,

Publié le

Vu sur le web Dans son édition datée du 18 octobre, le magazine Paris Match rapporte un échange plus que houleux entre la ministre de l’Ecologie et l’ancien président d’EADS.

Louis Gallois défend les gaz de schiste, Delphine Batho fulmine © Reuters

Le commissaire général à l’investissement, nommé en juin dernier, s’est vu confier la rédaction d’un rapport sur la compétitivité. Selon Paris Match, c'est dans ce cadre que Louis Gallois a été reçu par Delphine Batho, au ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

Le point d’achoppement de cette réunion ? Les très controversés gaz de schiste. Delphine Batho s’est mise "en colère quand l’industriel lui explique que son rapport contiendra un chapitre sur la nécessité d’exploiter les gaz de schiste", rapporte Paris Match. La réplique de son interlocuteur est sèche : "La France a deux richesses phares, le nucléaire et les gaz de schiste. Il est hors de question de faire l’impasse."

Le sujet est décidément à l’origine de bien des mésententes au sein du gouvernement, l’énergie faisant figure d’objet de discorde au sein de l’équipe de Jean-Marc Ayrault. En effet, en juillet dernier, alors que la fracturation hydraulique est interdite en France depuis 2011, Arnaud Montebourg juge que le sujet mérite un débat. Il estime que la discussion doit être relancée sereinement en tenant compte de l’évolution des technologies.

De l’autre côté, Delphine Batho estime que rien ne permet d’envisager une exploration sûre à l’avenir et que la fracturation restera interdite en France. Une assertion confirmée lors de la conférence environnementale, au mois de septembre dernier, lorsque François Hollande ferme la porte aux gaz de schiste.

Un mois plus tard à peine, la polémique autour de ces gaz non conventionnels anime à nouveau Twitter suite aux révélations de Paris Match.


Le rapport Gallois changera-t-il la donne ? Réponse le 5 novembre prochain.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

20/10/2012 - 09h24 -

NON au gaz de schiste dont les méfaits viennent d'être dits.
Les Polonais, malheureusement, vont payer 4 fois le gaz ! 1- par les impôts (subventions !!) 2- par l'augmentation du prix de l'eau, 3- par les dépenses de maladies dûes au gaz et ses dérivés, 4- en consomment le gaz.
Pour enrichir les pétroliers !!!
Répondre au commentaire
Nom profil

19/10/2012 - 10h58 -

Louis Gallois : "La France a deux richesses phares, le nucléaire et les gaz de schiste. Il est hors de question de faire l’impasse." Nous ne sommes pas de la même classe sociale Mr Gallois et moi. Mr Gallois vit dans la finance, les militaires, les multinationales et moi je contribue à faire vivre ces machins par mon travail d'esclave tant que 'rentable'. Je suis le vers de terre esclave qui travaille sans cesse, "sans voir la lumière", ma plus-value est captée, volée ... Le nucléaire est une saloperie qui empoisonne (au sens littéral) la biosphère MA biosphère pour des millénaires. Le pétrole les gaz de schistes etc de même (plus les PGM cette arnaque financière et risque fou d'utiliser des clones à si grande échelle) sont des moyens puissants de contribuer à l'effet de serre. Donc les développer est contre nos engagements de réduire les usages des hydrocarbures. Les pollutions inévitables inexorables de l'eau et de nos sols ne comptent pas ! Rien ne compte devant les gains des multinationales. Nous ne vivons pas dans le même milieu ni biologique ni social. Ces deux milieux sont dévastés par les riches - le nombre de milliardaire ET leur richesse AUGMENTENT - et les Etats, les pauvres, les miséreux, eux, dépérissent ! Nous ne vivons pas sur la même planète Mr Gallois et moi (99% de la population), et pourtant qui décide ? Si Mr Gallois veut du nucléaire qu'il aille d'abord nettoyer les effets de Fukushima et soigner les malades .. Si Mr Gallois veut du pétrole qu'il aille d'abord nettoyer les nappes phréatiques aux Etats-Unis/Canada et quand ces populations lésées auront retrouvé de quoi VIVRE convenablement ALORS le nucléaire et les gaz de schistes seront acceptables. PAS AVANT.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle