Quotidien des Usines

Lorraine

, , , ,

Publié le

89 projets annoncés ou achevés entre mi-2001 et mi-2002, soit 5.6 % du total France.

2 029,17 millions d'euros engagés, soit 4.9 % du total France.

1 702 emplois envisagés à terme, soit 2.6 % du total France.


> Mini-portrait

> 9 investissements marquants

> 12 points noirs

> Les autres investissements


La reconversion industrielle se poursuit


· La région, bien positionnée à l'échelon européen, affirme sa vocation de pôle logistique transfrontalier.

· Les disparités régionales s'accroissent, face aux difficultés de Bata, Flextronics, dans le sud mosellan, et aux inquiétudes autour de Daewoo, dans l'ancien bassin sidérurgique.


Présentée en 2000 comme l'investissement phare de la Lorraine, l'usine de verre Pilkington-Interpane, en Moselle (168 millions d'euros d'investissement), alimente de nouveaux espoirs. La construction d'un second " float ", à proximité du premier, serait à l'ordre du jour.

Dans son sillage, l'industriel a entraîné un de ses partenaires, le logisticien Nijman-Winnen (80 emplois), qui étend aujourd'hui ses installations pour 15,2 millions d'euros. " A terme, la zone districale de Freyming-Merlebach pourrait accueillir d'autres prestataires, tels des transporteurs ou des professionnels du recyclage ", estime Alain Schmidt, directeur de l'antenne forbachoise de la Sofirem (en charge de la ré-industrialisation des régions minières).

L'arrivée de MCC Smart à Hambach, il y a quelques années, a également impulsé un n ouvel élan dans ce bassin houiller, qui semble réussir sa reconversion. Le secteur de l'automobile a ainsi fait de l'Est mosellan son terrain de prédilection, où les équipementiers (Eagle Witzenmann, la Fonderie Lorraine, Behr...) investissent pour ancrer leur activité.



L'atout géographique " européen "
Située à proximité de la Belgique, du Luxembourg et de l'Allemagne, la Lorraine représente une " région européenne " particulièrement attractive... au centre d'un marché de 150 millions de consommateurs, notamment pour les sociétés de transport et les logisticiens. Aussi, les plates-formes se multiplient pour desservir cette zone, comme le PRD à Metzange (Moselle), le Parcolog à côté de Toul (Meurthe-et-Moselle), ou encore la zone " Innova 3000 " à Thaon-les-Vosges (Vosges).
En parallèle, la région en profite pour développer ses moyens de communication. L'aéroport Metz-Nancy-Lorraine se recentre sur sa vocation de transport de fret. Les élus insistent sur la nécessité d'améliorer la circulation sur l'autoroute A31, qui relie le Luxembourg à la France. Le contrat de plan Etat-Région prévoit la création d'une ligne ferroviaire dédiée au fret entre le Nord et le Sud de l'Europe. Et, surtout, le " gros " chantier des prochaines années demeure la ligne de TGV Est-européenne, pour laquelle les attributions de lots ont démarré au détriment des entreprises locales.
Dans la métallurgie-sidérurgie, secteur traditionnel lorrain, la récente fusion des sidérurgistes français (Usinor), luxembourgeois (Arbed), et espagnol (Acéralia) au sein du géant européen Arcelor inquiète les salariés du secteur. Malgré un report des investissements sur ses sites régionaux, le groupe devrait néanmoins instaurer une complémentarité entre les produits longs d'Arbed et les produits plats d'Usinor.
L'implantation de Sports et Jouets annonce la reconversion de l'ancien site de Flextronics à Lunéville (Meur the-et-Moselle). En revanche, la reconversion des 580 salariés licenciés par Bata à Moussey (sud mosellan), fin 2001, s'annonce difficile. L'avenir du groupe coréen Daewoo (fours à micro-ondes, tubes cathodiques et téléviseurs), qui emploie un millier de salariés en Lorraine, s'avère aussi très incertain. Le Nord de la Meurthe-et-Moselle est particulièrement affecté par le risque de fermeture de l'usine de tubes cathodiques de Mont-Saint-Martin, qui emploie 543 salariés. Le bassin de Longwy mise à présent sur le Grand Duché du Luxembourg pour assurer l'emploi industriel, qui fait défaut à l'ancien bassin sidérurgique.
Enfin, perçus comme la " nouvelle " activité prometteuse de la région, les centres d'appels montrent leurs limites. Actel ne cesse de reporter son implantation dans la Meuse. Et, les sociétés qui, comme Bertelsmann, sont déjà installées, attendent une reprise de l'activité durement touchée par les attentats du 11 septembre pour réaliser leur engagement.

Audrey REINHARDT





MINI-PORTRAIT


Daniel Pierre, P-dg de Maître Pierre à Sarrebourg (57)

Sa tarte flambée conquiert des marchés

Le patron de Maître Pierre, spécialiste de la tarte flambée surgelée, fait figure d'entrepreneur dynamique dans la région de Sarrebourg. Suite à un investissement de 1,5 million d'euros destiné à doubler sa capacité de production, il compte créer dans les prochaines années 75 nouveaux postes dans son entreprise, qui affiche déjà 120 salariés, parmi lesquels plusieurs anciens employés de Bata.
Ce diplômé de l'Ecole Hôtelière de Strasbourg, âgé de 52 ans, a déployé toute son énergie professionnelle à transformer le restaurant familial en une ent reprise leader sur le marché de la tarte flambée surgelée. Avec deux ateliers de fabrication, Maître Pierre produit quotidiennement 80 000 tartes flambées destinées à la grande distribution (dont Carrefour) et à la restauration hors foyer. Daniel Pierre mise sur le développement de ses exportations vers les pays européens frontaliers, qui représentent déjà 50 % de son chiffre d'affaires de 16,5 millions d'euros en 2001.



9 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 

Snet/Société nationale d'électricité et de thermique (Charbonnages de France)
Energie
La centrale Emile-Huchet modernisée

La Snet investira plus de 400 millions d'euros à la centrale Emile-Huchet de Carling (57). La construction d'une turbine à gaz, dont la mise en service est prévue en 2008, mobilisera 180 millions. L'électricien consacrera également, d'ici à 2005, entre 88 et 100 millions d'euros à la mise aux normes des installations existantes. Enfin, il prévoit l'installation d'une usine d'incinération de déchets banals et d'un sécheur de boues de station d'épuration pour 136 millions sur les trois prochaines années.

Nijman-Winnen (Pays-Bas)
Logistique
Aux portes de Pilkington-Interpane

Spécialisé dans le transport du verre, le groupe Nijman-Winnen a implanté, en novembre 2001, une base logistique de 2 000 mètres carrés à proximité de l'usine de verre Pilkington-Interpane à Freyming-Merlebach (57). Cet investissement de 15,2 millions d'euros a généré la création de 80 emplois. Le logisticien engage à présent la co nstruction d'un bâtiment administratif et d'une station de lavage.

Thiriet (France)
Agroalimentaire
Logistique et production au programme

Spécialiste des glaces et produits surgelés, le groupe Thiriet augmente ses capacités de production et ses infrastructures logistiques et administratives sur son siège vosgien d'Eloyes (88), pour 15,2 millions d'euros en 2002. Le glacier a, par ailleurs, achevé en novembre 2001 la construction d'une plate-forme logistique à Cherré (Sarthe) pour 10,7 millions et installe, d'ici à fin 2002, une seconde plate-forme, près des éoliennes de Donzères, en Rhône-Alpes, pour 12 millions. Ces deux derniers projets génèrent la création d'une centaine d'emplois chacun.

Novasep (France)
Pharmacie
Regroupement des activités

Spécialiste de la séparation moléculaire par chromatographie et leader dans la conception et l'installation d'unités SMB (simulated moving bed ou lit mobile simulé), utilisées dans la pétrochimie, l'industrie sucrière et la pharmacie, cette société d'ingénierie lorraine investit 45 millions d'euros et crée 50 emplois à Pompey (54). Cette année, elle achève la première tranche de regroupement de ses sites, avec l'acquisition de lignes de production et la construction de trois bâtiments. La seconde tranche devrait commencer l'an prochain pour s'achever en 2006, avec la construction de trois autres bâtiments de 10 millions d'euros chacun.

Transports Munster (France)
Logistique
Une base logistique

Spécialiste de la messagerie rapide pour les transports non réfrigérés et non liquides, Munster investit 7 millions d'euros dans une plate-forme logistique multimodale à Sarreguemines (57). La construction de 10 000 mètres carrés de locaux accompagnée par la création de 150 emplois sur 2002-2003 s'ajoutent aux infrastructures et aux 95 salariés des deux entreprises locales (Transac et Davotr ans) que le transporteur a acquis en 2001 et début 2002.

MCC-Smart (DaimlerChrysler, Allemagne)
Automobile
Lancement du Roadster

Assembleur des premiers modèles de la Smart, l'entreprise investit 100 millions d'euros d'ici à l'an prochain, dans un atelier consacré à la version Roadster de la petite voiture, qui sera présentée au public cet automne. Cette chaîne de montage, qui occupera 300 salariés, regroupera dans un même bâtiment les unités de fabrication des sous-traitants afin d'améliorer et de limiter les flux logistiques à l'intérieur de l'usine de Hambach (57), qui regroupe douze entreprises partenaires. Le site emploie aujourd'hui 1 900 personnes (dont 800 pour MCC) et fabrique 582 véhicules par jour.

Marcillat (Lactalis, France)
Agroalimentaire
Regroupement de la production

L'usine Marcillat de Corcieux (88) réalise, cette année, d'un investissement de 8,4 millions d'euros destiné à l'extension de son unité de production de fromages et à l'installation de chaînes automatisées, opérationnelles cet automne. Au total, le site bénéficiera de 16 millions d'euros d'investissement d'ici à 2005, afin d'augmenter sa capacité de production. A terme, Corcieux récupérera la production de Brie actuellement assurée par les sites de Sorcy-Saint-Martin (55) et Gaye (51), mais perdra la fabrication de Munster au profit de Xertigny (88).

Fonderie de Villers-la-Montagne (Leman Capital, Suisse)
Automobile
Développement de l'activité

Fondeur de pièces en aluminium sous pression pour l'automobile, le site de Villers-la-Montagne (54) intégrera, le 1er septembre, le groupe Manzoni-Bouchot, filiale du suisse Leman Capital. La quatrième entreprise européenne de fonderie sous pression devrait permettre, grâce à des investissements estimés 90 millions d'euros d'ici à 2008, de développer l'activité du site, de répondre aux besoins croissants de PS A Peugeot Citroën, son ancien propriétaire, et de s'ouvrir à de nouveaux clients. Dans cet objectif, la fonderie se lancera également dans la fabrication de pièces à inserts en aluminium coulées sous pression.

Honeywell Garrett (Etats-Unis)
Automobile
De nouveaux turbocompresseurs

Honeywell Garrett poursuit son programme d'investissement destiné à accroître les capacités de production de l'usine de Thaon-les-Vosges (88) de turbocompresseurs. Un tiers de ce plan sur trois ans de 45,7 millions d'euros sera consacré à la recherche et au développement de nouveaux produits. Toutefois, ce programme pourrait être décalé dans le temps, dans l'attente d'une meilleure conjoncture et d'un redémarrage de la croissance. Après une trentaine d'embauches, l'objectif de 200 postes supplémentaires annoncés est encore loin.

   


12 POINTS NOIRS


Citation


Ammar Bouchama, délégué du personnel de l'usine de tubes cathodiques Daewoo Orion


" Depuis 1997, nous nous demandons comment Daewoo Orion peut survivre en dépit de ses dettes ".

· Placées en redressement judiciaire en février avec poursuite d'activité jusqu'à la mi-juin, les sociétés Actis Berger Levrault Graphique et Europe Routage (groupe Actis) pourraient faire l'objet d'un plan social avec suppression d'une centaine de postes, sur les 260 emplois existants sur les deux sites toulois (54). Le groupe Actis, spécialiste de la chaîne graphique, est issu de la fusion intervenue fin 2000 entre Maulde et Renou et Berger-Levrault.

· Le tribunal de commerce de Nancy a prolongé de six mois la période de redressement judiciaire de la société Asat (Advences Semiconductor Assembley Technology), filiale du groupe sino-britannique QPL basée à Maxéville (54). Spécialisée dans les semi-conducteurs dédiés à la téléphonie, l'entreprise avait été placée en redressement judiciaire le 20 novembre dernier, subissant de plein fouet la crise de ce secteur. Quelques mois après, l'entreprise a été contrainte de licencier une centaine de ses 247 salariés. Asat, qui travaille avec de nombreuses entreprises américaines, a profité de cette période pour élaborer de nouveaux produits et services et participe à certains projets gouvernementaux, liés notamment au développement des assistants personnels de poche.

· Actel, opérateur de centres d'appels " multimédia " (réponses par téléphone et e-mail), retarde l'ouverture de sa troisième plate-forme à Bar-le-Duc (55). Ce projet aurait dû démarrer avec une trentaine de salariés et créer 150 emplois d'ici à fin 2002. Les attentats du 11 septembre et la baisse d'activités qui a suivi expliquent ce retard.

· Les salariés de la coopérative céréalière EMC2 de Bras-sur-Meuse (55) craignent la suppression de 170 postes sur 600, suite à l'annonce par la direction d'un plan de restructuration. L'entreprise, qui a réalisé en 2001 un chiffre d'affaires de 275 millions d'euros, a enregistré une perte de 6,1 millions d'euros pour le dernier exercice.

· Frappé par la crise de la téléphonie mobile, le sous-traitant électronique Flextronics ferme son site de Moncel-lès-Lunéville (54). Cette décision entraîne 260 licenciements.

· Bolton Médical, spécialisée dans les cathéters cardio-vasculaires, prévoit de fermer son site de Villers-lès-Nancy (54) cet été. L'entreprise, entrée voici trois ans dans le giron du holding espagnol CH Werfen, affichait en 2000 un résultat déficitaire de 1,1 million d'euros pour un chiffre d'affaires de 5,7 millions. Bolton Médical avait déjà licencié 28 personnes en novembre dernier e t les 50 derniers employés devraient recevoir leur lettre de licenciement à la fin juin.

· Les mauvaises nouvelles s'accumulent depuis le début de 2002 sur les trois sites lorrains du coréen Daewoo. L'usine de tubes cathodiques Daewoo Orion de Mont-Saint-Martin (54), qui emploie 543 salariés, présente des pertes records de 141 millions d'euros. L'usine de téléviseurs Demsa à Fameck (57) a annoncé en janvier une réduction de 40 % de ses effectifs, les ramenant de 282 à 170 salariés. L'usine de fours à micro-ondes Daewoo Electronics France, qui emploie 240 salariés à Villers-la-Montagne (54) et qui tourne au ralenti depuis plus d'un an, a perdu début mars l'un de ses principaux clients. Les syndicats redoutent l'effondrement à court terme de l'ensemble des trois sites.

· Le groupe Bata a fermé fin 2001 son usine de chaussures qui employait 850 salariés à Moussey (57). Présenté par Jean-Michel Werling, ancien cadre de l'entreprise, un plan de reprise partielle de l'activité a permis de préserver 300 emplois au sein d'une nouvelle structure, Hello SA. Six mois après la mise en place d'une cellule de reclassement, seuls une quinzaine des 430 licenciés ont trouvé un emploi en contrat à durée indéterminée.

· L'usine de téléviseurs Continental Edison, filiale du fabricant de composants électroniques français Cofidur, est à la recherche d'un repreneur. Le site, qui emploie 195 salariés à Creutzwald (57) présente des pertes cumulées de 15,2 millions d'euros. Les récents déboires de Cofidur, qui a congédié son fondateur, Christian Dirat, suite à des détournements d'actions, contribuent à placer le site mosellan en péril.

· Sotralentz Métal Industrie, filiale de l'alsacien Sotralentz ferme son atelier de chaudronnerie de Saint-Avold (57). Depuis 2000, le groupe spécialisé dans la métallurgie, le plastique et les produits pour le B-tp a entamé un plan de restructuration qui l'a amené à réduire ses effectifs de 1 100 à 910 salariés, et à se diviser en trois filiales distinctes.

· Arcelor diffère de deux ans au moins les investissements programmés à l'origine d'ici à fin 2003. Par ailleurs, la nouvelle entité sidérurgique européenne annonce la fermeture, d'ici à 2005, de la Société du tain universel (Stul), située à Longwy (54), qui compte 240 salariés. Le groupe construira un équipement plus moderne au Luxembourg, pour un investissement de 180 millions d'euros. Enfin, Arcelor pourrait annoncer l'an prochain, la suppression, dès 2005, d'un de ses sites de production continentaux.




LES AUTRES INVESTISSEMENTS

AERONAUTIQUE-ARMEMENT-CONSTRUCTION NAVALE


Aéronix (France)
8 à 11 millions d'euros

Marville (55)
Bâtiments et outillages pour ce concepteur et constructeurs d'aéronefs.
2002-mi-2003
50 emplois sur trois ans


AGROALIMENTAIRE

L'Ermitage (France)
22,5 millions d'euros

Bulgnéville (88)
Reconstruction de l'atelier de conditionnement et équipement d'un nouvel atelier de fromage à pâte molle pour augmenter de 50 % les capacités de production du site.
Opérationnel début 2002

Maximo (France)
12,5 millions d'euros

Thierville-sur-Meuse (55)
Plate-forme logistique dédiée à l'épicerie pour le leader français de la distribution alimentaire à domicile.
Opérationnel juin 2001
5 000 emplois d'ici à dix ans

Monique Ranou (Intermarché)
France
11 millions d'euros

Saint-Dié (88)
Usine de lardons de 7 000 mètres carrés (1ère tranche) et de 5 000 mètres carrés (2ème tranche).
2002-2004 et d'ici à 2007
120 emplois (puis 150 supplémentaires après extension du site)

La Fournée Dorée (France)
10 millions d'euros

Sainte-Marie-aux-Chênes (57)
Unité rattachée à l'implantation meurthe-et-mosellane d'Homécourt du groupe (ex-Eder)
Opérationnel mai 2002
60 emplois

Marion (France)
6 millions d'euros

Houdemont (54)
Unité de 6 000 mètres carrés de lardons découpés en barquettes sous marque propre et distributeurs, pour tripler la capacité de production de la société.
2002-1er semestre 2003
30 emplois sur trois ans

Perrier Vittel France (Nestlé, Suisse)
4,2 millions d'euros

Contrexéville (88)
Ligne de production capable de sortir 14 000 bouteilles à l'heure, pour assurer la production des Eaux de Beauté Contrex.
Opérationnel novembre 2001

Abattoir de Mirecourt (Socopa, France)
3 millions d'euros

Mirecourt (88)
Extension des ateliers de découpe et augmentation des surfaces de stockage des produits transformés.
Opérationnel fin 2002
30 emplois

BVF (BCS, France)
3 millions d'euros

Terville (57)
Mise en service de la troisième ligne de production de petits pains, dans l'usine inaugurée en octobre 2001.
Opérationnel février 2002
100 emplois

Limonaderie Geyer (France)
2,3 millions d'euros

Munster (57)
Site de stockage de 38 mètres carrés.
Opérationnel avril 2002

Pizz Wich Europe (France)
1,9 million d'euros

Bulgnéville (88)
Aménagement aux normes spécifiques à l'industrie alimentaire des anciens locaux de l'Atelier de brochage graphique, et machines de production pour ce spécialiste du sandwich chaud.
Opérationnel fin 2001

Fromagerie de Neufchâteau (Rians, France)
1,8 million d'euros

Neufchâteau (88)
Ligne de production supplémentaire pour ce producteur de fromages roulés aux herbes.
Opérationnel printemps 2002

Socopa (France)
1,8 mi llion d'euros

Belleville-sur-Meuse (55)
Machine à classer les carcasses, nouvel atelier de découpe et locaux sociaux.
Opérationnel fin 2002

Berni (France)
1 million d'euros

Verdun (55)
Salle de tranchage pour ce spécialiste de la charcuterie italienne sous-vide distribuée en grandes surfaces.
Opérationnelle janvier 2002

Fromageries Riches Monts (Sodiaal, France)
1 million d'euros

Vigneulles (55)
Rénovation et modernisation des lignes de production de Brie de Meaux existantes.
2001-2002


AMEUBLEMENT

Sacel (France)
4 millions d'euros

Les Souhesmes (55)
Regroupement de trois usines et du dépôt de produits finis sur un seul site pour ce cuisiniste et bâtiment de 9 000 mètres carrés.
2002-second semestre 2003

Steelcase (Etats-Unis)
9,1 millions d'euros

Sarrebourg (57)
Bâtiment de 5 000 mètres carrés, chaîne de montage pour fabriquer un nouveau type de siège et chaîne de peinture.
Opérationnel automne 2002

Vauconsant (France)
3 millions d'euros

Dombasle-sur-Meurthe (54)
Transfert sur un nouveau site de l'usine de Saint-Nicolas-de-Port (54) pour ce fabriquant de mobilier pour cuisines professionnelles et de restauration collective.
Opérationnel fin 2001

Martival Technologie (Sicc Spa, Italie)
0,69 million d'euros

Le Thillot (88)
Ligne de vernissage et extension de locaux pour ce cuisiniste.
2004
4 à 5 emplois d'ici à 2004.


AUTOMOBILE

Sovab (Renault, France)
106 millions (1) et 57 millions (2) d'euros

Batilly (54)
Augmentation de la capacité de production de l'unique site mondial d'assemblage du Master.
2001-2002.
Rénovation des infrastructures : plates-formes logistiques, voiries et locaux.
Fin 2001-2003.

ThyssenKrupp Presta France (Allemagne)
10,3 millions (1) et 20 millions (2) d'euros

Florange (57)
1/ Lign es d'assemblage supplémentaires pour ce spécialiste des colonnes de direction.
2001-2002
2/ Extension des locaux sur 5 000 mètres carrés et outils de production.
2002-2003
130 emplois

AEF/Ateliers d'emboutissage de Faulquemont (Allgaier, Allemagne)
8,38 millions d'euros

Faulquemont (57)
Hall de stockage de 4 000 mètres carrés, achat de trois presses mécaniques de 800 tonnes et d'une chaîne d'assemblage pour ce fabricant de pièces embouties et de composants automobiles.
Opérationnel mars 2002

Eagle Witzenmann (Eagle Industrie et Witzenmann, Japon/Allemagne)
7,5 millions d'euros

Faulquemont (57)
Augmentation des capacités de production et des locaux de 25 % pour ce fabricant de clapets régulateurs pour les climatisations d'automobile.
Opérationnel juin 2002
8 emplois environ

Grupo Antolin (Espagne)
3 millions d'euros en 2001 et 4,3 millions en 2002

Rupt-sur-Moselle (88)
Matériel de fabrication pour cet équipementier, spécialisé dans la production de pare-soleil.
2001-2002
50 emplois

Behr (Allemagne)
4 millions d'euros

Hambach (57)
Outillage et équipements de production pour ce spécialiste des systèmes de climatisation pour l'automobile.
2002

Fournier (France)
3,35 millions d'euros

Harol (88)
Machines-outils à commandes numériques pour ce fabricant de bras de suspension en acier forgé et de carters de turbine.
2002-2003
30 emplois d'ici à 2004

Soled Décolletage (Eurodec/UBS, Suisse)
1 million d'euros

Mondelange (57)
Matériels de production pour ce sous-traitant de l'automobile, spécialiste du décolletage.
Opérationnel fin 2002


CHIMIE-PHARMACIE

Atofina (Total Fina Elf, France)
252 millions d'euros

Carling (57)
1/ Canalisation permettant de transporter de l'éthylène entre les sites de Viriat (Ain) et de Carling.
Opérationnel août 2001
2/ Troisième lig ne de production de monomère acryclique et ligne de polystyrène.
Opérationnel automne 2001
3/ Vapocraqueur pour transformer le naphta en monomère et porter la capacité du site à 570 000 tonnes par an.
Opérationnel été 2002
4/ Déshuileur-décanteur, clarificateur, bassin de sécurité et bassin tampon couvert pour atténuer les nuisances olfactives.
2002-2003
5/ Mise aux normes de l'incinérateur de boues de la station d'épuration et divers investissements en matière de sécurité.
Opérationnel fin 2002

Lindal (Allemagne)
27 millions d'euros

Briey (54)
Augmentation des capacités de production de ce spécialiste des aérosols pour les industries pharmaceutique, cosmétique et agroalimentaire.
Opérationnel mi-2002
Unité d'injection plastique pour sa filiale Lindal Plast France.
Opérationnel fin 2001
Augmentation de la capacité d'assemblage de valves spéciales et standards pour son autre filiale Ecopack.
Opérationnel début 2002
120 emplois

Viba (Italie)
9,6 millions d'euros

Forbach (57)
Unité de colorants pour les polymères thermoplastiques.
Opérationnel avril 2002

Solvay-Watco (Belgique)
5,3 millions d'euros

Rosières-aux-Salines (54)
Station de valorisation des résidus sodiques, commune au chimiste et au spécialiste du traitement des déchets.
Opérationnel juillet 2002
12 emplois

Ondal (Wella , Allemagne)
3,6 millions d'euros

Sarreguemines (57)
Réorganisation des surfaces et achat de réacteurs de fabrication (cuves de mélange) pour ce producteur de cosmétiques capillaires.
2002

Aesculap France (B. Braun Médical, Allemagne)
2 millions d'euros

Ludres (54)
Transfert du service logistique de Chaumont sur Ludres et bâtiment de 2 400 mètres carrés pour ce fabricant de prothèses du genou.
Fin 2002


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Merloni (Italie)
9,15 millions d'euros

Thionville (57)
Accroissement des capacités de production de ce fabricant d'électroménager, portant sur les ateliers d'emboutissage, d'émaillage et de pré-montage.
Opérationnel mars 2002

Sonopress (Bertelsmann, Allemagne)
6,1 millions d'euros

Forbach (57)
Doublement de la capacité de production de ce site spécialisé dans la duplication de CD, opérationnel depuis mi-2001.
2002-2004

Clarion (Japon)
4,6 millions d'euros

Custines (54)
Révision d'une partie du process et extension des locaux de cette usine d'autoradios, en vue de la reprise d'une partie de l'activité européenne, plate-forme de service après vente.
Opérationnel mi-2001
Une centaine d'emplois

Média Solution (France)
4,1 millions d'euros

Bulgnéville (88)
Augmentation des capacités de production de ce presseur de CD et DVD.
2002

Cis Bio (CEA/Commissariat à l'Energie atomique, France)
3 millions d'euros

Nancy (54)
Cyclotron au CHRU de Brabois.
Opérationnel novembre 2002

Technopuce (France)
3 millions d'euros

Lunéville (54)
Bâtiments et lignes de production pour cette société retenue par la RATP pour tester un système d'alarme intégré aux titres de transport.
2002-2003
50 emplois en deux étapes

KDG (Dureco/Koch, France/Autriche)
2 millions d'euros

Saint-Michel-sur-Meurthe (88)
Machines de pressage de DVD.
Opérationnel été 2002
10 emplois


ENERGIE

Gaz de France
45,8 millions d'euros

Morelmaison (88)
Station de compression de Morelmaison située à l'intersection de deux gazoducs : l'un qui approvisionne la France à partir de la Russie et le gazoduc des Marches du Nord-Est. Elle permet de décompresser et refroidir 8 milliards de mètres cubes de gaz par an.
Opérationnel fin 2001


ENVIRONNEMENT

Andra (France)
95 millions d'euros

Bure (55)
Laboratoire de recherche sur l'enfouissement de s déchets radioactifs, dont les frais annuels de fonctionnement s'élève à 16 millions d'euros.
Livraison prévue fin 2004

Sovad/Société vosgienne pour la valorisation des déchets (Novergie Est et de Valest, France)
25,9 millions d'euros

Rambervillers (88)
Troisième four d'incinération pour cette station de traitement des déchets.
Opérationnel été 2002

Usine d'incinération de Rambervillers
22,9 millions d'euros

Rambervillers (88)
Troisième four pour doubler la capacité de traitement annuel à 97 000 tonnes.
Opérationnel avril 2002

Sorepla (Envipco, Pays-Bas)
7,6 millions d'euros

Neufchâteau (88 )
Ligne de production supplémentaire pour ce spécialiste du recyclage des bouteilles en plastique.
Opérationnelle début 2002

Syndicat intercommunal d'assainissement du Jarnisy
3,7 millions d'euros

Jarny (54)
Station d'épuration capable de traiter 700 tonnes de boues par an, d'une capacité de 17 000 équivalents habitants.
Opérationnel été 2002


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

Est-Imprimerie (France)
5,8 millions d'euros

Moulins-lès-Metz (57)
Doublement des capacités de production par la modernisation des outils de façonnage et l'extension sur 2 000 mètres carrés. Prévision d'acquisition d'une seconde rotative selon la conjoncture.
Opérationnel fin 2001

Bialec (France)
4,57 millions d'euros

Nancy (54)
Transfert de l'imprimerie dans de nouveaux locaux sur la zone de Meurthe-Canal.
Opérationnel octobre 2001

Rako Etiquette (Allemagne)
2,2 millions d'euros

Faulquemont (57)
Unité d'étiquettes adhésives pour la cosmétique, l'agroalimentaire et la pétrochimie.
Opérationnel fin 2001
5 emplois à mi-2002


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

Poliglas (Espagne)
53,3 millions d'euros

Saint-Avold (57)
Unité de laine de verre et projet, encore non chiffré, d'acquisition d'une deuxième ligne de production de laine de verre et/ou d'une unité de production de polystyrène extrudé.
D'ici à 2005-2007

Lawson Mardon Morin (Alcan, Canada)
12,3 à 15,3 millions d'euros

Sarrebourg (57)
Travaux d'infrastructures et d'installation d'une partie de l'activité rapatriée de Tourcoing (Nord) et rachat ou location gérance du matériel pour ce fabricant d'emballage aluminium pour l'agroalimentaire.
Opérationnel automne 2002
50 emplois

Tontarelli (Italie)
11,43 millions d'euros

Mont-Saint-Martin (54)
Bâtiment administratif de 1 000 mètres carrés et plate-forme logistique de 4 500 mètres carrés.
2002-mi-2003
15 à 20 emplois

Depalor (France)
10,7 millions d'euros

Phalsbourg (57)
Deux lignes de production supplémentaires pour ce fabriquant de panneaux de particules.
2002-2003

Papeteries Mougeot (France)
8 millions d'euros

Laval-sur-Vologne (88)
Ligne de production de change-slips pour bébés et augmentation des capacités de production papier sanitaire (papier toilette, essuie-tout).
2002-2003

Papeterie de Clairefontaine (Exacompta, France)
6,6 millions d'euros

Etival (88)
Bâtiment pour les produits de conditionnement et modernisation de la machine à papier numéro 5.
2002

Société Industrielle Ober (Electricité Eaux de Madagascar, France)
5 millions d'euros

Bar-le-Duc (55)
Augmentation des moyens de production de panneaux en bois stratifiés, placages bois et parquets.
2002-premier trimestre 2003

Papeterie des Chatelles (France)
4,5 millions d'euros

Raon-l'Etape (88)
Modernisation des machines (2002-2005) et station d'épuration (d'ici à août 2002).

Nitruvid (Lucchini, Italie)
3,8 millions d'euros

Gandrange (57)
Unité de traitement de surface.
Opérationnel janvier 2002
20 emplois

Arjo Wiggins (Worms & Cie, France)
3 millions d'euros

Arches (88)
Modernisation du process pour simplifier l'outil de production de cette unité de production de papiers.
Opérationnel août 2002

Cristalleries de Saint-Louis (Hermès, France)
3 millions d'euros

Saint-Louis-lès-Bitche (57)
Rénovation des fours, des bâtiments et des outillages de ce fabricant d'articles en cristal.
Opérationnel été 2002

Gantois (France)
3 millions d'euros

Saint-Dié (88)
Amélioration des installations existantes, y compris des équipements de production.
2002

Sogei/Société de gestion et d'emballage industriel (France)
2,6 millions d'euros

Champigneulles (54)
Plate-forme multimodale pour s'occuper de la gestion de la peinture et du transport des pièces de moteurs d'Alstom (marché de 2,3 millions d'euros par an).
Opérationnel mars 2002
8 emplois

Lagarde et Mérégnani (France)
2,13 millions d'euros

Maxéville (54)
Transfert de l'activité de ce spécialiste des finitions de second œuvre du bâtiment, depuis le centre-ville en périphérie de la ville, dans un nouveau bâtiment, qu'il se construit, de 3 200 mètres carrés (services administratifs, ateliers de transformation, de fabrication et de maintenance, aire de stockage des déchets de chantiers).
Opérationnel fin 2001

Xilipan (France)
1,5 million d'euros

Saint-Nabord (88)
Transfert de l'activité de négoce de produit en bois dans un bâtiment de 3 000 mètres carrés depuis Remiremont (Vosges).
2002

Parqueterie Lemoine (BG Alliance, France)
0,61 million d'euros

Darney (88)
Ligne de production de " sandwich " (parement, couche centrale et couche inférieur du parquet flottant).
Opérationnel octobre 2002


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Ferco International (Allemagne)
36,5 millions d'euros

Sarrebourg (57)
Poursuite de l'extension des locaux de ce spécialiste des ferrures et des serrures pour le bâtiment.
Automne 2000-printemps 2002

A lstom Moteurs (France)
27,6 millions d'euros

Nancy-Frouard (54)
Bâtiment et déménagement de l'outil de production de cette unité de fabrication de moteurs.
Opérationnel printemps 2002

Viessmann (Allemagne)
5,4 millions d'euros

Faulquemont (57)
Modernisation des installations, amélioration des flux entre les différentes chaînes de production et nouveaux robots pour ce fabricant de chaudières.
2002

Sports et Jouets (Chine)
5 millions d'euros

Lunéville (54)
Acquisition et réaménagement des locaux de l'ancienne usine Flextronics pour produire annuellement 300 000 articles (jouets, bicyclettes, trottinettes et tricycles), dédiés à la grande distribution, par un groupe chinois, dont l'identité n'est pas encore divulguée.
2002-2005
200 emplois d'ici à 2005

Coutier (France)
2,9 millions d'euros

Basse-Ham (57)
Locaux sur la zone industrielle de Basse-Ham pour ce spécialiste des pièces mécano-soudées et des équipements de sécurité pour l'industrie anciennement implanté à Thionville (57).
Opérationnel janvier 2002

Amazone Machines Agricoles (France)
2,75 millions d'euros

Forbach (57)
Hall de production de 1 400 mètres carrés et station de peinture pour ce fabricant de machines agricoles et d'espaces verts pour le monde agricole et les collectivités locales.
2002-second trimestre 2003
27 emplois

Huot (France)
2 millions d'euros

Saint-Mihiel (55)
Renouvellement de matériels et extension de bâtiments pour ce robinetier.
2001-2003

Brook Hansen (Invensys, Royaume Uni)
0,85 million d'euros

Raon-L'Etape (88)
Equipements pour ce spécialiste de la mécanique de précision.
2002-mars 2003

Tuyauterie Soudure Maintenance (France)
0,75 million d'euros

Pont-à-Mousson (54)
Atelier et bureaux sur la zone industrielle d'Atton (54) et achat de ponts-roulants et machines-outils pour cet atelier de mécanique.
2002-2003
Une quinzain e d'emplois d'ici à 2003.


METALLURGIE-SIDERURGIE

Haironville (Arcelor, Europe)
7 millions d'euros

Haironville (55)
Bâtiment de stockage et amélioration de des outils de production.
Fin 2001-2002
Equipement informatique et programme de mise aux normes en matière de sécurité et d'environnement.
2002

Ascométal (Lucchini, Italie)
5,8 millions d'euros

Hagondange (57)
Centre de recherche pour aciers spéciaux.
Opérationnel juillet 2001
Deux cellules de four de traitement thermique des aciers, conférant des propriétés mécaniques optimisées.
Opérationnel été 2002
48 emplois pour le centre de recherche

Gris Découpage (France)
3,81 millions d'euros

Lesménils (54)
Deux lignes de production automatisées, machine de reprise en calibrage à froid pour les pièces automobiles et système de gestion intégrée ERP Movex pour ce fabricant de rondelles métalliques.
2002

Critt Metall 2T/Centre régional d'innovation et de transfert de technologie pour le traitement et la transformation des métaux et alliages
2,7 millions d'euros

Longwy (54)
Centre de ressources usure pour développer quatre activités : le diagnostic et l'expertise sur sites industriels, la mise au point de solutions techniques de protection contre l'usure, des tests sur bancs d'essai et la formation spécialisée sur les matériaux de lutte contre l'usure à destination des entreprises. Opérationnel juin 2002
3 emplois


TEXTILE-CUIR-HABILLEMENT

Tenthorey (France)
12 millions d'euros

Eloyes (88)
Usine de tissage pour ce spécialiste des tissus sportswear en fibres naturelles.
2002-mi-2003

Valrupt Industries (France)
6,5 millions d'euros

Rupt-sur-Moselle (88)
Bâtiment de 2 800 mètres carrés et passage à 92 machines à tisser. Transformation de l'ancien atelier en espace de stockage.
Opérationnel en octobre 2002 (bâtiment), et courant 2003 pour les machines

Filature de Cheniménil (France)
5,5 millions d'euros

Nomexy (88)
Bâtiment de 3 000 mètres carrés et machine de fabrication de fil compact pour cette filature.
2002

Méphisto (France)
2 millions d'euros

Sarrebourg (57)
Informatisation de la production de ce chausseur et modernisation des process de fabrication.
2002-2003

Géliot-La-Gosse (Thirion, France)
0,22 million d'euros

Remiremont (88)
Unité de retordage pour ce spécialiste des fibres naturelles.
Opérationnel octobre 2002


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Parcolog (France)
61 millions d'euros

Gondreville (54)
Première base logistique provinciale, d'une superficie de 160 000 mètres carrés pour cet investisseur associant l'américain Malvern et Bouygues.
2002-juin 2003 (1ère phase)
Un millier d'emplois d'ici à 2006

Percier Réalisation Développement (Caisse des dépôts et consignations, France)
45,7 millions d'euros

Metzange (57)
Premier bâtiment logistique de 28 000 mètres carrés.
Opérationnel octobre 2002

UTL (France)
38 millions d'euros

Metz (57)
Seconde base logistique messine d'Ikea, qui présente une capacité de 110 000 mètres carrés.
Opérationnel été 2001
40 emplois d'ici à fin 2002

Révolution Immobilier (France)
12,7 millions d'euros

Toul (54)
Plate-forme de 28 000 mètres carrés pour le transporteur britannique Hays partenaire d'Intermarché.
2002

Guisnel (France)
3 millions d'euros

Châtenois (88)
Plate-forme sur un terrain de 4 hectares pour ce logisticien.
2002-2003
75 emplois sur trois ans

Transports Gérard (France)
2 millions d'euros

Thaon-les-Vosges (88)
Base logistique de 5 000 mètres carrés sur la zone d'activités Innova 3000. Une seconde phase, prévue en 2005, doit reconduire un investissement d'un même montant.
2002-Fi n 2003
15 emplois pour la 1ère phase (30 à terme)


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte