Londres et EDF signent pour la construction de deux EPR à Hinkley Point

All you need is EPR. Engagé dans ce projet depuis 2006, EDF a enfin signé avec Londres la construction de deux EPR à Hinkley point dans le Sommerset. Ce projet ouvre la voie pour l’électricien à de nouveaux projets outre-Manche et au renouvellement du parc en France.

Partager

Londres et EDF signent pour la construction de deux EPR à Hinkley Point

Ce 29 septembre, Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF, doit respirer un peu plus librement. "Les contrats relatifs à la centrale d’Hinkley Point C dans le Somerset ont été signés aujourd’hui à Londres par Greg Clark, Secretary of State for Business, Energy and Industrial Strategy, Jean-Bernard Lévy PDG d’EDF et He Yu, PDG de CGN, en présence de Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires étrangères et du développement international, et de Nur Bekri, Administrator of the Chinese National Energy Administration", rapporte l’électricien français.

Bientôt dix ans que ce jour était attendu, depuis que l’Angleterre avait décidé d’engager le renouvellement de son parc nucléaire vieillissant. Entre temps, EDF a dû mener une longue négociation avec Londres pour obtenir des prix garantis de rachat de l’électricité produite, passer les fourches caudines du droit européen, et surtout gérer les oppositions internes à ce projet, dont l’apogée fut atteint lors de la démission du directeur financier d’EDF Thomas Piquemal en mars 2016.

Les doutes britanniques

La signature de ce jour marque "la relance du nouveau nucléaire en Grande-Bretagne et en Europe, au bénéfice des industries britannique et française", assure EDF. "La Grande-Bretagne doit améliorer son approvisionnement en énergie et nous avons toujours été clair sur le fait que des centrales nucléaires comme Hinkley Point jouent un rôle important pour assurer notre sécurité d’approvisionnement en électricité bas-carbone", a déclaré Greg Clark, Secrétaire d’Etat à l’énergie.

"Nous avons toujours été clair"? Pas si sûr. Dans la foulée du Brexit, la nouvelle Première ministre Theresa May avait annoncé une remise à plat du sujet EPR avant d’autoriser le lancement du projet. D’aucuns voyaient déjà la possibilité de se passer des deux réacteurs français à 22 milliards d’euros à la faveur de vastes champs d’éoliennes offshores et de centrales à gaz. Il aura fallu toute l’insistance de la diplomatie chinoise, pays partenaire à 30 % du projet, pour convaincre la dirigeante britannique de valider ce dossier, moyennant quelques concessions sur le contrôle de l’administration britannique vis-à-vis des actionnaires du projet.

Hinkley Point marque pour EDF un tout nouveau programme de constructions de réacteurs nucléaires. Après ces deux unités, censés être livrés en 2025, deux autres EPR pourraient être construits à Sizewell. A partir de 2028-2029, EDF devra aussi engager la construction d’EPR en France pour remplacer le parc français.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS