Londres : des infrastructures responsables pour des jeux durables !

Publié le

Avec le plan "Towards a One Planet 2012", la ville de Londres veut inscrire ces nouveaux Jeux Olympiques sous le signe du développement durable et laisser un héritage pour les générations futures.

Londres : des infrastructures responsables pour des jeux durables ! © London 2012

Londres veut "être la 1re ville d’accueil des Jeux d’été à inclure un concept de développement durable dès le début de sa planification". Pour répondre à ce souhait, les industriels de la chimie innovent et trouvent des solutions pour faire de ces JO une initiative éco-responsable.

Du PVC recyclable et sans phtalates

Certaines constructions temporaires qui abritent les compétitions des JO sont couvertes de membranes de PVC. Mais l’ODA, Olympic Delivery Authorit, a exigé que le produit sélectionné contienne 30 % de produits recyclés ou soit recyclable. Et qu’il ne contienne pas de phtalates !

L’occasion pour le groupe Serge Ferrari de développer avec BASF une nouvelle formulation et ainsi voir 2 types de ses membranes utilisées dans la capitale anglaise à l’occasion des JO :

  • 17 500 m² de toile blanche opaque et étanche pour la couverture
  • 7 000 m² de membrane ajourée en façade derrière les tribunes pour permettre la ventilation

Le PVC mis au point par Ferrari est d’ailleurs recyclable à 100% grâce au procédé "Texyloop®". Ainsi une partie des bâches sera réutilisée comme sacs ou matelas de gymnastique pour les collèges britanniques.

C’est à la découverte de ce nouveau PVC que Pierre et Helena sont partis réaliser leur reportage dans le cadre du Chemical World Tour. Après avoir fabriqué eux même du PVC sans Phtalates chez Ferrari, ils sont allés faire un tour à Ludwigshafen, chez BASF.

Les économies d’énergies d’EDF

Une électricité bas carbone pour des jeux hautement durables : voici le pari fait par EDF, 1er fournisseur d’électricité de la ville de Londres, en charge d’alimenter les infrastructures sportives, le village olympique et fournir l’énergie de la flamme olympique.

L’électricité fournie est issue à 80% des centrales nucléaires britanniques et à 20% d’énergies renouvelables. Ainsi, grâce à la fourniture d’électricité, aux conseils et aux installations techniques d’EDF, le Tower Bridge a réduit de 40% sa consommation énergétique.

Dow enveloppe le stade de Stratford

Au cœur des JO de Londres, le stade olympique de Stratford… et son enveloppe textile formée de 336 panneaux individuels de 25 m de haut et 2,5 m de large fournie par le groupe chimique américain Dow.

35 % plus légère que les revêtements habituellement utilisés, cette enveloppe a généré une faible consommation de matériaux pour sa fabrication. Par ailleurs, les encres classiques ont été remplacées par des encres durcissant aux UV dont le procédé de fabrication contribue à réduire les émissions atmosphériques.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte