Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Loiretech prend possession de son usine 4.0

, , ,

Publié le

Le fabricant de moules complexes et de pièces usinées Loiretech s’est doté d’un nouveau site industriel sur le parc technologique de Bouguenais près de Nantes (Loire-Atlantique). La nouvelle infrastructure permettra à l'industriel de revoir profondément ses process de production auparavant répartis sur deux sites. Ce nouveau site représente un investissement de 9 millions d'euros.

Loiretech prend possession de son usine 4.0
Atelier commande numérique chez Loiretech
© Loiretech

Loiretech s’est installée avec ses 140 salariés dans sa nouvelle usine de Bouguenais sur le pôle Jules Verne (IRT Jules Verne, Pôle EMC2, Technocampus, Airbus, Daher…), en périphérie nantaise (Loire-Atlantique). Ce spécialiste des outillages, notamment des moules complexes pour pièces d'avion, d'automobile, pour la défense, ou les énergies marines renouvelables (15 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année), dispose désormais d’un site industriel de 8 000 m² ayant représenté un investissement de 9 millions d’euros dont 2 millions d'euros relatifs aux opérations de transfert et aux investissements, et 7 millions d'euros pour la partie immobilière, portée par l’entreprise Legendre en tant que bailleur.

Un transfert complexe

Le nouveau site réunit les activités préalablement réparties sur deux sites, à Mauves-sur-Loire et à Malville, de part et d’autre de l’agglomération nantaise. Le défi a consisté à déménager les deux sites en plein mois d’août. "La logistique s’est révélée complexe sur le déménagement des équipements pesant parfois plus de 40 tonnes destinés à la production d’outillages de grande longueur (20 mètres)", explique l’entreprise qui a fait appel aux sociétés SMSL et Amotep ainsi qu’au logisticien Adekma pour le déménagement.

Transformation 4.0

"La transformation 4.0 n’est pas encore totalement terminée puisque les investissements en fabrication additive compléteront cette usine du futur courant 2019. Ces équipements particulièrement innovants sont développés en partenariat avec l’IRT Jules Verne", mentionne Marc Moret, président de Loiretech. En effet, l’entreprise travaille sur deux projets collaboratifs, l’un dans le métallique, l’autre dans les composites. Marc Moret décrit une organisation de l’usine en "lean", tous les flux obéissant à une logique sans allers-retours dans l’atelier. Cette organisation va de pair avec un schéma de management "responsabilisant" via une meilleure diffusion de l’information auprès des opérateurs. L’entreprise a également établit un système de supervision de type MES (Manufacturing execution system) connectant le parc machines afin, notamment, d’en connaître l’engagement en conformité avec les objectifs. Un système de géolocalisation de pièces sera également mis en place en 2019.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle