LOGISTIQUEJCB divise par deux ses stocks de rechangeEn centralisant à Sarcelles son activité pièces de rechange, le constructeur britannique de chargeuses-pelleteuses entreprend d'en rationaliser la gestion malgré les habitudes nationales.

Partager

LOGISTIQUE

JCB divise par deux ses stocks de rechange

En centralisant à Sarcelles son activité pièces de rechange, le constructeur britannique de chargeuses-pelleteuses entreprend d'en rationaliser la gestion malgré les habitudes nationales.



JCB a choisi Sarcelles comme capitale européenne de son activité pièces de rechange. Après plusieurs années de réflexion, le leader britannique du matériel de travaux publics a décidé d'en centraliser la gestion et la logistique pour l'Europe continentale dans la cité du Val-d'Oise, où se trouve déjà le siège de la filiale française. Spécialiste de la chargeuse-pelleteuse et du matériel de moyenne puissance, le groupe réalise près de la moitié de ses 3,4milliards de francs de chiffre d'affaires sur le continent. D'où l'enjeu de la réorganisation en cours, dont le coût global avoisinera 10millions de francs.

Les effectifs devraient rester stables

En Espagne en Allemagne, en Italie et en France, les filiales n'auront plus de stocks et seront débarrassées de la logistique. En revanche, elles devront renforcer leurs fonctions commerciales, explique Pierre Leboucher, directeur de JCB Europe. En Allemagne, quelques salariés se consacrent à l'inspection du matériel à sa réception. Ce personnel sera reconverti à des fonctions commerciales. L'enjeu de cette réorganisation est donc moins la réduction des effectifs, qui devraient rester stables, que la diminution des stocks.Ils seront divisés par deux, estime-t-on à la direction de JCB Europe.

A quoi bon, en effet, garder des stocks à Milan pour approvisionner des concessionnaires à Naples quand on peut expédier n'importe quelle pièce en Europe en douze heures? Condition de la réussite: la gestion des commandes et des produits ne supporte aucune approximation. Or les habitudes de chaque pays sont très différentes. En France, on paie avant la livraison; en Italie ou en Allemagne, on facture après. Les systèmes informatiques sont très hétérogènes. Enfin, les exigences des clients, notamment sur les options, sont asservies à des habitudes nationales.

La centralisation à Sarcelles devra s'accompagner d'efforts de coordination et de formation. Une trentaine de personnes travailleront pour le nouveau JCB Europe, une entité qui n'inclut cependant pas la

Grande-Bretagne.



JCB EN EUROPE CONTINENTALE

Centre pour les pièces de rechange: Sarcelles.

Filiales commerciales: Milan, Madrid, Cologne, Sarcelles.

USINE NOUVELLE - N°2448 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS