Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Logistique-manutention : Savoye électrise les convois

, ,

Publié le

Logistique-manutention : Savoye électrise les convois
Un convoyeur de nouvelle génération, modulaire et tout électrique.
© Philippe Hiest

Le convoyeur est la colonne vertébrale de l’entrepôt et de la logistique industrielle de fin de ligne. Souvent à rouleaux, sa conception, son assemblage et sa configuration ne sont pas des plus aisés. Et les modifications ultérieures s’avèrent très compliquées. Le français Savoye Logistique a présenté, lors du dernier salon Emballage et manutention, une nouvelle génération de convoyeurs basée sur une architecture modulaire, avec des éléments électriques et autonomes. Destiné à la manutention de charges légères (une trentaine de kg), le système est composé d’éléments standard. Il comprend des composants droits, courbes, épis, transferts 45 ° et 90 °, afin de répondre aux besoins de la manutention : lancement, gare de picking, tri d’expédition… Chaque élément est doté de ses structures mécaniques, de sa distribution électrique et de son unité de pilotage.%%HORSTEXTE:11%%%%HORSTEXTE:12%%

Pilotage décentralisé

La connectique et les câbles sont intégrés dans des longerons réversibles assurant la fonction de guide, prêts à être raccordés à l’élément suivant. Plus besoin de configuration préalable ni d’utilisation d’automates programmables. Cette conception mécanique fait gagner 40% de temps sur l’installation, selon le constructeur. Le pilotage du convoyeur est décentralisé. Chaque élément disposant d’une carte électronique, dès qu’un tronçon est installé, il est possible de le tester. Le paramétrage de la carte peut être modifié à distance. La carte va aussi leur permettre d’adapter leur comportement en fonction de leur paramétrage. Les éléments sont capables de s’ajuster au flux à transporter et au volume d’activité. Ils peuvent accélérer pour rattraper les charges en aval et diminuer les trous de circulation.

La simplicité a aussi été recherchée au niveau de l’énergie. La gamme est 100% électrique, avec des moteurs intégrés dans les rouleaux, supprimant le recours à une alimentation en air comprimé. La technique autorise un fonctionnement plus économe. Les moteurs s’arrêtent automatiquement, seuls les éléments devant travailler tournent. Au fur et à mesure de la progression d’une charge, les modules se mettent en route et s’éteignent. Autre avantage, le bruit généré par l’installation est réduit.

Employant 600 salariés, la filiale de Legris Industries a réalisé un chiffre d’affaires de 98 millions d’euros en 2011.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus