Logistique : Le prix du rêve

De nouveaux outils d 'évaluation des coûts sont en cours d 'élaboration

Partager

Eric Ballot,
enseignant-chercheur à l 'Ecole des Mines de Paris

Si la nouvelle économie a connu le sort que l 'on sait, c 'est parce que beaucoup de clients sur lesquels on comptait n 'ont pas été au rendez-vous. Mais c 'est aussi parce que ceux qui ont été au rendez-vous ont été déçus par les prestations fournies,notam- ment en matière de délais de livraison. On passait commande en temps réel. On s 'attendait,de la part du fournisseur, qui jouait sur ce registre dans sa publicité, à une réactivité du même ordre. Pour une pièce détachée, on allait être livré dans la journée ou la demi-journée, pour des courses en ligne en quelques heures. Les fournisseurs n 'ont pas toujours tenu leurs promesses. La logistique a été prise en défaut. Pour une raison simple:on en sous-estime considérablement le coût.On pense que des dépôts de proximité et une capacité de transport suffi- sante vont résoudre le problème. Ils le peuvent, mais à quel prix! Tous les industriels et les distributeurs qui visent le délai minimum, et pas seulement les spécialistes du e-commerce, en font l 'expérience. A partir d 'un certain seuil, les coûts logistiques explosent. Ils peuvent même excéder le coût du produit lui-même. En fait, la livraison de proximité dans un délai très court constitue une nouvelle forme de prestation logistique pour laquelle les incertitudes rencontrées prennent en défaut les méthodes de programmation classique des «tournées ». Le problème est d 'autant moins visible que bon nombre de transports qui assu- rent leur promotion sur les thèmes de la rapidité (messageries, express)ou de la réactivité (vente par correspondance)reposent en fait sur des solutions classiques.Des délais moins serrés qu 'on ne l 'imagine, d 'une part, la stabilité et la répétitivité des opérations, d 'autre part, permettent de maîtriser les coûts. Pour les transports de proximité à très court délai,un élément essentiel est l 'ordre de passage aux points de livraison. Et pour tenir un engagement sur un délai, on peut être conduit à dédoubler une tournée, voire à effectuer une livraison isolée. D 'où le concept de «temps de regroupement » qui est la différence entre le délai promis et le temps minimum nécessaire pour effectuer la livraison de manière iso lée. C 'est à partir de ce concept que l 'on peut appréhender les coûts a priori. Plus on cherche à réduire ce temps de regroupement, plus les frais augmentent. On peut disposer de stocks de proximité et de moyens de transport importants, le moindre aléa a un impact fort sur le résultat financier. Or,pour ce type de transport, l 'écart est souvent substantiel entre les tournées telles qu 'on les a envisagées et leur réalisation effective. La mise au point de tarifs par zones géographiques se révèle alors peu pertinente. Il est donc à la fois difficile et important de déterminer à quelle catégorie appartient tel type de transport. Pour les livraisons de proximité à délai court, il est tout à fait possible d 'en baliser les coûts par des simulations prenant en compte des critères spécifiques, dont le temps de regroupement. Encore faut- il en tenir compte lorsque l 'on négocie avec un futur prestataire.Trop souvent, les données techniques fournies lors d 'un appel d 'offre sont présentées de manière caricaturale. Pour être compris et pour limiter les coûts, on raisonne sur un cas type. Les services commerciaux, eux, laissent entendre aux clients que l 'on fera des miracles en matière de délai. C 'est la source de bien des malentendus.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS