LOGICIELS D'ORDONNANCEMENTUN BON MOYEN DE TENIR LES DÉLAISCes outils de planification fine constituent une bonne réponse aux contraintes de productivité et à celles liées à la réduction constante des délais.

Partager

LOGICIELS D'ORDONNANCEMENT

UN BON MOYEN DE TENIR LES DÉLAIS

Ces outils de planification fine constituent une bonne réponse aux contraintes de productivité et à celles liées à la réduction constante des délais.



Pourquoi s'équiper d'un logiciel d'ordonnancement, plutôt que de se contenter du module d'ordonnancement souvent intégré dans les gestions de production? Tout simplement parce que le propre d'un atelier de production est que rien ne s'y déroule jamais - ou presque - comme prévu. De la matière peut manquer, des opérateurs être absents, et personne n'est jamais à l'abri d'une panne de machine, ni d'une commande de dernière minute venant bouleverser la planification. Face à ces besoins, bon nombre de modules d'ordonnancement intégrés dans les GPAO sont plutôt des outils de logistique qui se contentent de fournir un calcul des besoins nets, indiquant quelles quantités de matières sont nécessaires, quelles machines doivent être utilisées, sans toutefois ordonnancer véritablement la production. De plus, la GPAO travaille généralement à capacité infinie, sans tenir compte des limites des ressources, qu'il s'agisse des opérateurs ou des équipements. Un ordonnancement réaliste sera impérativement à capacité dite "finie". Ainsi, lorsque la GPAO fonctionne bien, mais qu'il devient difficile de fixer et de tenir un délai, il est alors temps de regarder du côté des logiciels spécialisés.

Les besoins en ordonnancement varient selon les types de production. Certains secteurs, comme la sous-traitance automobile, recourent fréquemment au kanban (des fiches qui accompagnent les lots et "tirent" la production). Ce dernier constitue en lui-même un outil d'ordonnancement et réduit la nécessité d'un logiciel. En sous-traitance générale, tout dépend de la taille de l'entreprise. Avec une dizaine de machines et quelques clients principaux, pas de problème pour planifier à la main. En revanche, une société qui possède une cinquantaine de machines, travaille avec cinq cents clients et gère trois ou quatre mille références de produits dont les gammes comprennent plus de cinq opérations pourra difficilement se contenter d'une GPAO, même agrémentée d'un planning manuel. Toutes les industries dont l'activité intègre beaucoup d'assemblage sont, par nature, confrontées à des problèmes de planification et potentiellement concernées par l'ordonnancement. C'est aussi le cas de celles qui fonctionnent en flux continu semi-répétitif: l'ordonnancement devient important pour synchroniser les processus de fabrication et ceux de conditionnement. Cette situation est typique de secteurs comme la pharmacie ou l'agro-alimentaire. Des médicaments ou des biscuits sont produits en flux continu et ne supporteront pas d'être entreposés dans l'attente du conditionnement. La synchronisation des opérations peut alors être optimisée grâce à un logiciel d'ordonnancement.

La prise en compte des aléas

Au moment de choisir, il faut savoir que tous les logiciels ont une "coloration". Certains sont plus orientés vers la mécanique, d'autres vers la production discontinue ou la production à la commande, d'autres enfin vers les industries de process. En chimie, par exemple, il faut résoudre le niveau d'occupation des cuves. Un outil d'ordonnancement qui ne gère que les opérations sera alors dans une impasse. Un des principaux critères de choix est le degré de contraintes subies. Quelques logiciels sont plutôt fondés sur des techniques de placement séquentiel, et se prêtent donc à l'ordonnancement dans un contexte faiblement perturbé. D'autres, en revanche, sont bâtis sur des graphes (comme un Pert) et sont plus adaptés à la résolution de problèmes complexes et à la prise en compte des aléas. Pour ces derniers , il est nécessaire de disposer de fonctionnalités de recalage en temps réel, afin que les hommes de terrain puissent, à tout moment, garder des possibilités d'intervention sur le planning. Dans certains cas, la mise à jour peut s'opérer en quelques secondes. Un ordonnancement fin, assorti d'un retour d'information, peut aussi devenir un puissant outil de suivi de production: il permet de savoir à tout moment où l'on en est dans l'exécution d'une commande et de réagir en conséquence. Les interfaces sont également précieuses: un lien avec une GMAO, par exemple, permettra de prendre en compte le programme de maintenance préventive. Utilisé à bon escient, un logiciel d'ordonnancement sera bien plus qu'un outil de pilotage d'atelier. Il met fin, en particulier, à la méthode "yaka": le dialogue commercial-production sera enfin formalisé, grâce à la possibilité, via une simulation rapide, de donner une réponse plus précise qu'avec une GPAO sur la prise d'une commande et son délai d'exécution. Laurent VIEL



L'art du compromis

L'ordonnancement a ceci de particulier qu'il pose toujours des problèmes complexes et qu'une part d'indécision subsiste toujours dans les résultats. Même avec le "meilleur" logiciel, la certitude d'avoir le "meilleur" ordonnancement n'est jamais acquise. Le savoir-faire d'un métier ne saurait se traduire entièrement en algorithmes mathématiques. En fait, l'art de l'ordonnancement est l'art du compromis. le résultat d'un ordonnancement dépend du poids objectif et subjectif accordé aux différents critères. Exemple typique, le cas d'un atelier d'injection plastique, dans lequel doivent être gérés des campagnes de production et des changements de couleur. Si l'on privilégie la productivité, la priorité sera accordée à des campagnes longues, car les changements d'outils seront moins fréquents. En revanche, on fera du stock et on enregistrera des retards. Si l'on privilégie les délais, les changements d'outils seront plus fréquents, l'atelier perdra en productivité avec un impact négatif sur les coûts. L'art du compromis



Bon à savoir

Deux ouvrages pour faire le point:

"Ordonnancement et gestion de production". 126 pages, 450francs.Pierre Lamy, Hermès, 14, rue Lantiez 75017 Paris.Tél.: 42-29-44-66.

"Ordonnancement en temps réel". 88pages, 132francs. Jean-Pierre Pouget, Masson, 120, boulevard Saint-Germain 75008 Paris. Tél.: 40-46-60-00.

USINE NOUVELLE N°2494

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS