Lockheed Martin développera des canons à micro-ondes anti-drones pour l’armée américaine

L’armée américaine a mandaté l’entreprise Lockheed Martin pour qu’elle développe des canons à micro-ondes anti-drones. Cette arme a pour objectif de neutraliser des drones en plein vol. Bien que l’armée ne sollicite pas de propositions de sociétés concurrentes, elle reste ouverte à des candidatures spontanées jusqu’au 18 août 2018.

Partager

Lockheed Martin développera des canons à micro-ondes anti-drones pour l’armée américaine
L’armée américaine a mandaté l’entreprise Lockheed Martin pour qu’elle développe des canons à micro-ondes anti-drones. Ceux-ci devrait ressembler à cette image qui représente le laser ATHENA développé par la même entreprise.

Avec un budget militaire de 686 milliards de dollars pour 2019, les Etats-Unis ont consolidé leur première place mondiale dans ce domaine. On en sait aujourd’hui un peu plus sur la manière dont le pays va utiliser cet argent. Début août, l’armée US a publié un communiqué détaillant son intention de se doter d’un nouveau type d’arme destiné à lutter contre les drones : un canon à micro-ondes. Un dispositif qui n’a évidemment rien à voir avec les caractéristiques de nos équipements électroménagers.

L’avis d’intention d’achat indique que l’armée a mandaté l’entreprise Lockheed Martin pour qu’elle développe ces canons à micro-ondes à haute puissance (counter unmanned aircraft systems-CUAS). Le constructeur américain basé à Bethesda dans le Maryland (Etats-Unis) sera également chargé de l’intégration et de la maintenance de ce dispositif auprès de l’armée. Le communiqué précise que la déclaration d’intention ne constitue pas une demande de propositions concurrentielles. Néanmoins l’agence reste ouverte à toute "déclarations de capacité, propositions ou devis qui seront pris en compte" jusqu’au 18 août 2018.

L’arme va être développée afin qu’elle puisse être installée sur des avions. Elle désactiverait les drones avec un faisceau de rayons focalisés. Les systèmes à micro-ondes à haute puissance fonctionnent en perturbant la communication et les sous-systèmes des drones ennemis. Ainsi l’utilisateur du drone ne pourrait plus contrôler celui-ci. Les circuits de l’appareil pourraient être également totalement grillés.

Les dirigeants de l’armée veulent aussi que Lockheed Martin développe des charges utiles capables de détruire les drones adverses tels que des explosifs ou encore des filets. L’idée principale est de désactiver les drones ennemis en utilisant des armes non létales.

Différentes méthodes ont été développées pour neutraliser des drones de petites tailles comme par exemple des aigles dressés qui attraperaient les drones.

Une commande dans la continuité du programme SHIELD

Cette nouvelle commande de l’armée est à inscrire dans la continuité du programme SHIELD (Self-protect High Energy Laser Demonstrator) du laboratoire de recherche de l’armée de l’air américaine (AFRL). Le 6 novembre 2017 l’ARFL avait octroyé 26,3 millions de dollars à Lockheed Martin pour la conception, le développement et la production d’un laser à fibre de grande puissance.

Le programme SHIELD comprend trois sous-programmes. D’abord celui de développement des tourelles de recherche SHIELD (SHiELD Turret Research in Aero Effects- STRAFE), soit le système de contrôle du faisceau qui dirigera le laser sur la cible. Ensuite celui concernant la nacelle qui alimentera et refroidira le laser (Laser Prod Research & Development-LPRD). La nacelle sera montée sur un chasseur tactique. Et enfin le programme pour le laser à haute énergie lui-même (LANCE - Laser Advancements for Next-generation Compact Environments), qui peut être dirigé sur des cibles adverses pour les désactiver.

Lockheed Martin a plus de 40 ans d’expérience dans le développement de systèmes d’armes laser. Le partenariat du constructeur avec l’ARFL s’appuie sur les avancées réalisées lors de projets précédents comme le projet de recherche ATHENA (Advanced Test High Energy Asset) notamment.

Les nouvelles technologies de défense anti-drones sont en train de devenir essentielles dans les programmes de défense tant l’utilisation des drones tend à se multiplier et à se diversifier.

Le dispositif ATHENA- Advanced Test High Energy Asset- en action :

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS