Location : Du logiciel aux services Web

Les éditeurs cherchent à promouvoir des logiciels compatibles et accessibles à partir un simple navigateur Web. Un concept susceptible de relancer la location d'applications sur Internet.

Partager

Location : Du logiciel aux services Web

Les entreprises ont beau avoir boudé la location de logiciels en ligne, les éditeurs continuent d'y croire. Ils ont même adopté un nouveau credo dans ce domaine : les " services Web ". Autrement dit, des logiciels compatibles et accessibles à distance à partir de n'importe quel terminal relié au Web. " C'est un changement fondamental ", affirme François Sylvain, cofondateur de Sevina Technologies, une start-up spécialisée dans les services Web de gestion de la relation client. " Les entreprises possèdent aujourd'hui de nombreuses solutions informatiques qui ne peuvent communiquer entre elles. " Grâce au langage XML, " les services Web ont la capacité d'échanger de l'in- formation et de s'intégrer rapidement les uns aux autres ". Cette compatibilité s'appuie sur des grands standards comme Soap, WSDL ou UDDI. Et devrait favo-riser le mode de distribution locatif ASP (Application Service Provider), un élément clé de la stratégie de nombreux éditeurs. Du coup, Hewlett-Packard, Sun, Oracle ou Microsoft se sont lancés dans le développement de services Web et d'interfaces de programmation. L'arrivée récente d'un produit comme HailStorm, de Microsoft, constitue l'un des premiers résultats de cette démarche. Des " Lego " pour services personnalisés Mais les petites sociétés travaillent aussi dans ce domaine. Bowstreet, éditeur américain d'une solution de création de services Web, a par exemple sauté sur l'occasion. Sa plate-forme Business Web Factory permet à toute entreprise de créer et de proposer à ses clients ses propres services Web à partir de briques logicielles prédéfinies. Grâce à ce " Lego ", le spécialiste américain des joints mécaniques John Crane a ainsi lancé un site pour chacun de ses clients avec des prix et des services personnalisés. " L'idée est à terme de tranformer le Web en un canal de distribution comprenant tout ce que l'entreprise sait faire de mieux ", résume Frank Moss, président de Bowstreet. Malheureusement, ces petites sociétés risquent à l'avenir de connaître des temps difficiles. Du fait du ralentissement économique, tous les grands acteurs utilisent aujourd'hui un langage commun. " Mais cela ne durera peut-être pas. Et, dans ce cas, les plus forts gagneront ", lâche Alfonso Castro, responsable marketing des références ASP chez Microsoft.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
A LIRE AUSSI
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS