L'Usine Aéro

Lisi Aerospace inaugure sa nouvelle usine à Villefranche-de-Rouergue

, , , ,

Publié le , mis à jour le 02/11/2016 À 14H39

Le groupe Lisi vient d'inaugurer la première tranche de sa nouvelle usine de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron). Un investissement global de 60 millions d'euros pour relocaliser et moderniser le site aveyronnais de sa division Lisi Aerospace.

Lisi Aerospace inaugure sa nouvelle usine à Villefranche-de-Rouergue © Lisi Aerospace

Dès 2014, le groupe Lisi avait officialisé son intention de lancer le projet de relocalisation et d’extension de son usine de fixations aéronautiques de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron). Une première tranche de 8 500 mètres carrés de locaux a été inaugurée le 27 octobre dans la zone d’activité de la Glèbe, toujours à Villefranche-de-Rouergue. Ce déplacement de 5 km permet de sortir le site d'une zone inondable et de le moderniser. Dans un premier temps, les deux sites seront maintenus en activité, avant la relocalisation totale de l'usine. Pour l’heure, 250 salariés ont déménagé sur un effectif de près de 700 employés. L'investissement global, de l'ordre de 60 millions d'euros, dont 20 millions en bâtiments et 40 millions en équipements, sera réalisé en deux tranches.

Spécialisé dans la production de visserie (vis, écrous et pièces de sûreté) pour l'aéronautique, le site de Villefranche-de-Rouergue a souffert à plusieurs reprises d'inondations ces dernières années. Il est rattaché à la division Lisi Aerospace qui a réalisé 930 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015, dont 119 millions d’euros pour le site aveyronnais.

Plus de 20 000 m² à l'horizon de 2018

La seconde tranche devrait être engagée pour porter le nouveau site de Lisi Aerospace à plus de 20 000 mètres carrés de locaux à l'horizon de 2018. Cette relocalisation avec extension est accompagnée à la fois par l'Etat (4,75 millions d'euros de prêt au titre de la réindustrialisation), le conseil régional d’Occitanie (2 millions d'euros de subvention et 2,3 millions d'euros d'avances remboursables), la communauté de communes à hauteur de 1,25 million d'euros et le conseil départemental pour 0,5 million d'euros.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte