L'Usine Aéro

Lisa Airplanes placé en redressement judiciaire : décollage retardé pour l’Akoya

, , ,

Publié le

Le concepteur et fabricant savoyard d’avion de plaisance cherche de nouveaux investisseurs. Il lui manque dans l’immédiat 2 millions d’euros pour lancer sa production.

Lisa Airplanes placé en redressement judiciaire : décollage retardé pour l’Akoya
L'équipe de Lisa Airplanes
© Lisa Airplanes

Lisa Airplanes a été placée le 31 juillet en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Chambéry. Basée au Bourget-du-Lac (Savoie), l’entreprise conçoit et fabrique l’Akoya, un avion de plaisance haut de gamme. Cet engin ultraléger et innovant présente la particularité de pouvoir décoller et atterrir sur terre, mais aussi sur l’eau et la neige grâce à un système d’ailettes (Seafoils).

Lisa Airplanes est en période d’observation pour six mois : "Une levée de fonds avec de nouveaux investisseurs devait se finaliser en juillet, explique Vanessa Troillard, chargée du développement sur le marché américain, mais elle a échoué car certains de nos actionnaires privés, notamment le fonds d’investissement Viveris Management, n’ont plus les moyens d’investir dans la société".

Les deux dirigeants fondateurs de Lisa Airplanes, Luc Bernole et Erik Herzberger, ont donc décidé de placer l’entreprise en redressement judiciaire le temps de trouver de nouveaux investisseurs. Des Français en priorité car l’ambition initiale de Lisa Airplanes est de fabriquer l’avion en France.

Lisa Airplanes fait était de 15 commandes fermes et de 90 intentions de commandes de l’Akoya. "Il nous manque 2 millions d’euros pour entrer en production et honorer ces commandes, et concevoir un Akoya plus grand dans une stratégie à plus long terme", précise Vanessa Troillard. Les accomptes versés sont placés sur des comptes sécurisés et bloqués.

Lisa Airplanes emploie actuellement 15 salariés. Les effectifs étaient montés à 25 à la fin de l’année 2011, mais les CDD et prestataires n’ont pas été renouvelés dans l’attente d’une situation plus stable. L’assemblage, les finitions et la personnalisation de l’appareil sont faits en Savoie. La fabrication est confiée à des sous-traitants en Rhône-Alpes et dans la région de Toulouse.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte