Liquidation pour GM&S Industry avec trois semaines de poursuite d'activité

Le tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) a annoncé, le 30 juin, la liquidation de l'équipementier GM&S Industry basé à La Souterraine (Creuse) avec poursuite d'activité jusqu'au 17 juillet, suite au dépôt tardif d'une offre de reprise partielle par le groupe GMD.

Partager
Liquidation pour GM&S Industry avec trois semaines de poursuite d'activité

Le tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) s'est prononcé pour la liquidation judiciaire du sous-traitant GM&S Industry basé à La Souterraine (Creuse) en lui accordant une poursuite d'activité durant trois semaines. Cette décision fait suite au dépôt de l'offre de reprise ferme du groupe stéphanois d'emboutissage GMD qui a attendu le dernier moment pour la déposer le 29 juin à 19 heures 30. Il compte reprendre 120 emplois sur les 277 que compte le sous-traitant.

Alain Martineau, le PDG de GMD, a toutefois conditionné son offre. En premier lieu, il souhaite qu'une collectivité locale achète les bâtiments de GM&S pour les lui louer 15 000 euros par mois. Actuellement, la SCI qui gère l'usine appartient au groupe Altia, le précédent exploitant, qui les met à disposition contre un loyer de 25 000 euros. La Communauté de communes de la Souterraine, avec l'appui financier de l'Etat et de la région, pourrait en devenir propriétaire, Altia serait prêt à céder le site pour un million d'euro.

PSA et Renault investissent et commandent

La seconde condition posée par le repreneur concernait le "financement d'un plan d’investissements de 10 millions d’euros et d’un accompagnement des pouvoirs publics" selon le ministère de l'Economie. Les deux constructeurs Renault et PSA ont annoncé qu'ils étaient prêts à financer 10 millions d'euros d'investissements de GMD. En outre, PSA passera 12 millions d'euros de commandes par an à GM&S durant trois ans et Renault 10 millions d'euros par an à partir de 2018.

De plus, le repreneur espère obtenir l'assentiment des salariés quant à son offre, ce qui est peu probable. Les délégués CGT estiment que si l'usine est privée de ses bureaux d’études et de son service commercial, elle perdra son autonomie et, à terme, sa viabilité.
Enfin, il subsiste un point de désaccord concernant les indemnités versées aux 157 salariés qui ne seraient pas repris, leurs représentants demandent une indemnité supra-légale de155 000 euros par salarié mais GMD a refusé.

L'Etat favorable à la liquidation avec poursuite d'activité

Au micro de RTL, Benjamin Griveaux, secrétaire d'Etat à l'Economie, s'était déclaré vendredi matin favorable à une liquidation avec poursuite d'activité. "Nous aurons encore les semaines du mois de juillet à mettre à profit sur la finalisation financière, sur le type d'outil, quels investissements et sur l'accompagnement social", avait-il déclaré.

Quant à Jean-Louis Borie, l'avocat des salariés de GM&S, il estimait avant que la décision du tribunal ne tombe que "si la liquidation est prononcée, une poursuite d'activité peut être ordonnée pour une durée de trois mois renouvelable. C'est ce que demande aujourd'hui les salariés pour qu'on ait le temps de faire progresser une offre de reprise et qu'on ait le temps de débattre avec l'Etat et les constructeurs qui sont les principaux responsables de la catastrophe".

Une nouvelle réunion de la cellule de crise doit se tenir la semaine prochaine à Bercy et les salariés envisagent de nouvelles actions à Paris mercredi 5 et jeudi 6 juillet.

Corinne Mérigaud

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS