Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Liquidation judiciaire du glacier Dagniaux

, ,

Publié le , mis à jour le 27/10/2015 À 16H27

Faute de repreneur, Dagniaux, un glacier presque centenaire, installé à Roubaix (Nord), a été placé en liquidation judiciaire. Le lancement de la crème Danio par Danone a pu porter le coup de grâce.


©Dagniaux

N’ayant validé aucune des deux offres de reprise du glacier Dagniaux, le tribunal de commerce de Douai (Nord) a prononcé la mise en liquidation judiciaire de la société nordiste le 21 octobre. "Sébastien Van de Velde (le président l'entreprise) avait notamment proposé que les glaces Ruiz (société qui lui appartient également, ndlr) rachète Dagniaux. Cela aurait permis la reprise du personnel", a précisé François Montoy, responsable communication, contacté par L'Usine Nouvelle.

Cette décision signe la fin d’activité du petit Poucet du marché des producteurs de glaces et sorbets, créé à Lille en 1923. Installée à Roubaix depuis 1999, la société emploie 21 salariés et a été placée en redressement judiciaire le 5 août 2015.

La petite société nordiste, depuis longtemps réputée pour la qualité de ses produits glacés, avait fortement - et assez habilement - médiatisé, en novembre 2014, son conflit avec le géant Danone. Ce denier venait de commercialiser une nouvelle crème glacée sous le nom de Danio, une appellation que la société roubaisienne avait tenté de contester en évoquant une concurrence déloyale, du fait de la similitude de noms (Danio et Dagniaux).

Dagniaux avait alors évoqué le déréférencement de ses produits dans plusieurs hypermarchés, et ce, en pleine période de Noël. "Nous avons perdu la vente de 137 000 bûches" expliquait Sébastien Van de Velde, le PDG de la société.

Mais cet épisode soulignait également la faiblesse financière de la société roubaisienne bien antérieure à 2014, un endettement notable et une difficulté à sortir d’une forte zone de turbulences, marquée par cinq changements de propriétaire en dix ans.

Contrôlée depuis 2012 par le glacier Ruitz, basé à Cambrai (Nord), Dagniaux avait affiché un chiffre d’affaires de 2,81 millions d’euros pour son exercice 2013, contre 4,19 millions d’euros en 2012, et 5,15 millions d’euros en 2008.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle