Liquidation judiciaire de la société métallurgique Obled-Sacsum

Le tribunal de commerce de Valenciennes (Nord) a prononcé la liquidation judiciaire de la société métallurgique Obled-Sacsum. L’offre de reprise présentée par Pascal Cochez n’a pas été retenue.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Liquidation judiciaire de la société métallurgique Obled-Sacsum

Malgré une offre de reprise, le tribunal de commerce de Valenciennes a placé Obled-Sacsum en liquidation judiciaire. Cette société métallurgique, employant 52 salariés contre 90 en 2006 -, était en redressement judiciaire depuis le mois de décembre 2013 et disposait d’une période d’observation de six mois. Durant celle-ci, un projet de reprise avait été bâti par Pascal Cochez, un industriel local dont la famille a fondé et conduit les destinées du groupe éponyme, spécialisé dans la métallurgie, le levage et le transport exceptionnel.

Endettement de 3,4 millions d’euros

Pascal Cochez avait obtenu le soutien de Thierry Bocquet, gérant des sociétés des Graines Bocquet et de Socom Technology, - cette dernière étant déjà actionnaire de la société Obled-Sacsum -, et de la Banque Publique d’investissement et la communauté d’agglomération de Valenciennes Métropole. Ces deux structures publiques devaient intervenir en proposant une avance remboursable d’un montant cumulé de 700 000 euros. Malheureusement, en dernière minute, l’investisseur privé Thierry Bocquet n’a pas confirmé sa participation, discréditant de fait ce projet de reprise. Constatant ce désistement, l’ampleur de l’endettement de la société Obled-Sacsum (3,4 millions d’euros en 2013) et un carnet de commande quasi vide, le tribunal de commerce n’a pas retenu le projet de reprise de Pascal Cochez.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

C’est une nouvelle fin d’activité pour une entreprise métallurgique qui s’était pourtant brillamment illustrée, au début des années 2000, dans la chaudronnerie sur le marché du pétrole off-shore, du nucléaire et de la sidérurgie.

Née à l’initiative de Jean-Claude Dorguin, à la fin des années quatre-vingt, d’une reprise partielle des actifs de Delattre Levivier, la Société anonyme de construction soudée usinée montée (Sacsum) avait été cédée en 2001 au groupe Socom Metallurgy. Basée à Wahagnies, dans le Nord, Socom regroupe les sociétés Obled-Sacsum (Valenciennes), ALC (Tournai-Belgique), Sogem (Flines-les-Raches, dans le Nord), Berthier Alpes ( Savoie) et Berthier Provence (Bouches-du-Rhône).

Obled-Sacsum a affiché pour l’année 2013, un chiffre d’affaires de 7,3 millions d’euros contre 12,2 millions d’euros en 2009.

Francis Dudzinski

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS