Liquidation du fabricant d’éclairages Nordeon à Chalon-sur-Saône

Les 146 salariés de Nordeon à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) n’ont pas obtenu du tribunal de Chalon-sur-Saône le report demandé pour pourvoir négocier un meilleur plan d'accompagnement et de reclassement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Liquidation du fabricant d’éclairages Nordeon à Chalon-sur-Saône

Nordeon, fabricant de tubes fluorescent implanté à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) avec 146 salariés et l’une des plus vieille entreprise du cru, c’est fini. Le tribunal de commerce local a prononcé vendredi 14 avril à 10 heures sa liquidation judiciaire ainsi que celle de sa filiale Marvell Glass, spécialisée dans les Led. Toutes deux avaient été placées en redressement judiciaire le 2 mars 2017 suite à une déclaration de cessation de paiement.

Les 146 salariés, dont une centaine avait manifesté la vielle, pour obtenir un report de la décision d’une semaine afin de pouvoir se retourner, n’ont pas obtenu gain de cause, le mandataire judiciaire qui représente les créanciers voulant, selon eux, "allez vite".

Nouvelle perte

"Nous voulions nous retourner pour obtenir un meilleur plan d'accompagnement et de reclassement, la moyenne d’âge du personnel étant de 52 ans", indique Jean-Pierre Baudrand, secrétaire du comité d’entreprise. "On se débarrasse de nous à la va-vite et sans moyens, si ce n’est 100 000 euros au total, ce qui correspond à un plan social plus qu’à minima", dénonce-t-il.

Nordeon, née en 2012 de la reprise de l’activité de Philips Lighting par le fonds d’investissement néerlandais Varova, avait enregistré en 2016 une nouvelle perte de 4 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 29 millions d'euros, que ses actionnaires ne souhaitent pas combler.

Son directeur Félix Zwaryszczuk n’a pas réussi à convaincre des repreneurs, essentiellement en raison des coûts de production, malgré son intention de reconvertir l’usine entièrement dans les Led, marché qui supplante progressivement les lampes fluorescentes.

Didier Hugue

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS