Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Linux s'incruste dans les systèmes embarqués

Publié le

Publi-rédactionnel

Linux s'incruste dans les systèmes embarqués

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Les systèmes embarqués ont aujourd'hui envahi notre quotidien et les logiciels libres y ont une place prépondérante, en particulier le système d'exploitation Linux. Le noyau Linux est présent dans le système Android de Google utilisé dans plus d'un milliard de téléphones mobiles. Le système d'exploitation Linux (dans sa version « embarquée ») est omniprésent sur les boîtiers d'accès à Internet et à la télévision numérique ou bien la télévision elle-même.  Dernièrement, ce même Linux a envahi l'industrie automobile et anime les systèmes dénommés IVI (In Vehicle Infotainment) incluant entre-autres la navigation, la diffusion multimédia dans l'habitacle ou l'assistance à la conduite.


Les contraintes de tels systèmes n'ont rien à voir avec l'utilisation classique de Linux sur PC desktop ou serveur. L'utilisation d'une distribution classique (type Ubuntu) incluant des milliers de composants binaires n'est souvent pas acceptable pour une industrie ayant de gros besoins à la fois d'optimisation, de traçabilité et bien entendu de sécurité. Outre cela, les systèmes embarqués utilisent souvent des architectures différentes de celles des PC (entre-autres ARM, et non Intel x86) et l'utilisation directe d'une distribution grand public n'est pas envisageable. Cette tendance ne fera que s'amplifier avec le développement prévu de l' « Internet des objets » qui est basé sur des systèmes embarqués.


La plupart des projets « Linux embarqué » utilisent des outils  nommés «build systems » (outils de construction) permettant de produire – à partir des sources des composants - un système Linux optimisé sur la base de spécifications strictes tant au niveau de l'espace utilisé que de la sécurité de fonctionnement.


Le projet Yocto est aujourd'hui le plus fréquent car porté par les leaders de l'industrie du matériel et du logiciel dont Intel, Mentor Graphics, TI, NXP/Freescale, Wind River.


Le projet Buildroot a la même approche mais il est plus simple d'accès. Porté par une communauté plus modeste (et non financée par des géants de l'industrie), il permet de mettre en place un « firmware » embarqué basé sur une distribution Linux allégée.


Le livre blanc Linux pour l'Embarqué proposé par Smile vous permettra, par une approche technique, pragmatique et indépendante d'un éditeur commercial d'évaluer ces deux outils en réalisant des tests réels sur la célèbre plate-forme Raspberry Pi. Il sera une aide précieuse pour choisir l'outil et l'assistance technique qui conviennent le mieux à vos projets.

Retrouvez toutes ces informations dans notre Livre Blanc à télécharger gratuitement sur notre site www.smile.fr
 

Contenu proposé par Pierre Ficheux, SMILE.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle