Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Linear Technology contrôle l'énergie

Laurent Rousselle , , , ,

Publié le

Linear Technology contrôle l'énergie
Le convertisseur LTC7800 est tolérant aux températures extrêmes, de -?40 à 150?°C.
© cRéDIT PHOTO

Les entreprises citées

Omniprésents dans l’automobile, la robotique et les télécommunications, les contrôleurs DC/DC de type abaisseur interviennent pour transmettre et adapter l’énergie aux différents systèmes et sous-systèmes. L’américain Linear Technology a mis au point un convertisseur combinant des qualités d’encombrement et de tolérance aux températures extrêmes tout en garantissant un rendement énergétique élevé.

Conçu pour éviter les surtensions, le LTC7800 est le premier contrôleur DC/DC abaisseur synchrone à accepter des tensions de 60 V en entrée fonctionnant jusqu’à 2,25 MHz. Sa durée de conduction minimale de 45 ns autorise des conversions de 24 V en entrée à 3,3 V en sortie. Le redressement synchrone livre un rendement atteignant jusqu’à 95 %. En mode rafale, le contrôleur maintient le courant de repos inférieur à 50 µA dans les conditions de veille et à vide. Une caractéristique appropriée aux systèmes fonctionnant en permanence, comme les systèmes de géolocalisation et d’alarme dans les automobiles et les véhicules industriels. La tension de sortie peut être fixée entre 0,8 et 24 V pour des courants de sortie susceptibles d’atteindre 20 A et convenir aux applications de 12 ou 24 V. La commutation fixe de 2 MHz permet d’éviter les bandes de fréquences critiques sensibles au bruit, incluant la bande radio AM.

La puce du LTC7800 intègre de puissants contrôleurs de grille de Mosfet de 1,1 . Le contrôleur fonctionne à une fréquence fixe, à choisir entre 320 kHz et 2,25 MHz, et peut être synchronisé à une horloge externe sur la même plage de fréquences. L’utilisateur ­définit un mode de fonctionnement : en continu, à densité variable d’impulsions ou en burst mode à faible niveau d’ondulation aux faibles charges. L’architecture en mode courant procure alors une compensation de boucle facilitée, une réponse rapide aux signaux transitoires et une très bonne régu­lation de ligne. Le courant de sortie est détecté en mesurant la chute de tension aux bornes de l’inductance (DCR) de sortie ou en utilisant une résistance de mesure de courant en option.

Le LTC7800 est disponible dans un boîtier QFN de 20 broches de 3 x 4 mm. Deux classes de températures de jonction existent : la classe industrielle, de - 40 à 125 °C, et la classe hautes températures de l’automobile, de - 40 à 150 °C, autorisant une intégration dans le compartiment moteur. Enfin, le composant est compatible broche-à-broche avec la référence 3891 du fabricant.

Le fournisseur de puces électroniques a été racheté par son concurrent Analog Devices en 2016. L’entité pèse 4,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. 

Principaux concurrents

  • Renesas (Japon)
  • STMicroelectronics (France-Italie)
  • Texas Instruments (États-Unis)

Caractéristiques

  • Gamme de tension d’entrée 4 à 60 V
  • Courant de repos 50 µA
  • Fréquence de découpage programmable et synchronisable de 320 kHz à 2,25 MHz
  • Tension de sortie programmable de 0,8 à 24 V
  • Burst mode à faible charge

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle