Lindt & Sprüngli réduit sa prévision de ventes

ZURICH (Reuters) - Le chocolatier suisse Lindt & Sprüngli a publié mardi un bénéfice net semestriel légèrement inférieur aux attentes et dit prévoir un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année, du fait d'une demande faible aux Etats-Unis.
Partager
Lindt & Sprüngli réduit sa prévision de ventes
Le chocolatier suisse Lindt & Sprüngli a publié mardi un bénéfice net semestriel légèrement inférieur aux attentes et dit prévoir un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année, du fait d'une demande faible aux Etats-Unis. /Photo prise le 20 juillet 2017/REUTERS/Gonzalo Fuentes

"En raison de l'évolution du marché nord-américain, nous anticipons une croissance du chiffre d'affaires cette année légèrement inférieure à celle de l'année précédente mais avec une hausse de la marge opérationnelle. La croissance restera toutefois nettement supérieure à la moyenne dans le secteur", indique le groupe dans un communiqué.

Lindt & Sprüngli avait précédemment dit prévoir une croissance 2017 du même ordre que celle de 6% observée en 2016.

Le bénéfice net du premier semestre a progressé de 5,7% à 76,3 millions de francs (69,1 millions d'euros) sur un chiffre d'affaires en hausse de 3,1% à 1,549 milliard.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice net de 77,3 millions de francs et un CA de 1,59 milliard, en hausse de 6%.

La croissance organique est ressortie à 3,6%, inférieure à l'objectif à moyen terme de 6-8% du groupe, mais elle a atteint 6,6% si on exclut la division américaine Russell Stover.

Le premier semestre est traditionnellement le moins porteur pour le chocolatier suisse, qui a dit anticiper une accélération de sa croissance sur les six derniers mois de l'année.

Lindt a acquis le chocolatier américain Russell Stover en 2014 et a entrepris d'ajuster son portefeuille de produits, ce qui pèse sur ses ventes aux Etats-Unis. "Le réalignement stratégique de Russell Stover progresse mais prendra plus de temps que ce qui était anticipé au départ", a fait savoir le groupe.

(Michael Shields, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS