Linde: Cessions plus onéreuses pour fusionner avec Praxair

FRANCFORT (Reuters) - Linde a fait savoir mardi que les différentes autorités de la concurrence exigeaient des cessions plus importantes qu'il ne l'avait pensé pour autoriser sa fusion avec son concurrent américain Praxair.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Linde: Cessions plus onéreuses pour fusionner avec Praxair
Linde a fait savoir mardi que les différentes autorités de la concurrence exigeaient des cessions plus importantes qu'il ne l'avait pensé pour autoriser sa fusion avec son concurrent américain Praxair. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

"Les discussions avec les diverses autorités de la concurrence laissent penser qu'obtenir le feu vert à la fusion (...) sera fonction d'exigences plus onéreuses qu'il n'avait été prévu", explique le groupe allemand de gaz industriels dans un communiqué.

Toutefois, poursuit-il, les seuils convenus avec Praxair concernant les chiffres d'affaires et profits des entreprises qu'il faudrait vendre pour faire approuver la fusion ne seront pas dépassés.

Les deux sociétés s'attendent à ce que la Commission européenne (CE) en particulier ouvre une enquête approfondie, comme cela est la norme dans le cas de transactions complexes.

Linde a confirmé qu'il comptait boucler l'opération au second semestre 2018.

(Ludwig Burger, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS