[Limitation à 80 km/h] Les GPS et systèmes d’aides à la conduite se préparent depuis janvier

Le passage à 80 km/h sur le réseau routier secondaire français est prévu le 1er juillet. Certains opérateurs d’aides à la conduite comme les GPS, les systèmes d’alerte et les calculateurs d’itinéraires ont mobilisé leurs équipes dès le mois de janvier pour être prêts dans les temps.

Partager
[Limitation à 80 km/h] Les GPS et systèmes d’aides à la conduite se préparent depuis janvier
Un système de navigation embarqué.

Top départ pour l’abaissement de la limite de vitesse maximale à 80 km/heure sur le réseau routier secondaire de France. Pour 39 millions d’automobilistes français, la nécessité de rouler moins vite devient réalité dimanche 1er juillet. Pour les GPS, systèmes d’aides à la conduite et calculateurs d’itinéraires qui équipent leurs véhicules et leurs smartphones, être prêt dans les temps a demandé plusieurs mois d’anticipation.

“Quelque chose qui peut paraître anodin comme un changement de vitesse de 90 km/h à 80 km/h demande beaucoup de ressources et beaucoup de mise en place de process”, explique Vincent Martinier, directeur marketing France pour TomTom. L’entreprise néerlandaise est essentiellement connue du grand public pour ses GPS. Elle équipe 5 millions d’automobilistes français via des boîtiers dédiés, son application mobile et les systèmes embarqués de ses partenaires constructeurs, dont Renault et PSA font partie. A cela vient s’ajouter les solutions de cartographies que Tom Tom développe depuis le rachat du spécialiste Tele Atlas en 2008. Elles intègrent par exemple l’application de navigation Plans embarquée sur les téléphones Apple et le calculateur d’itinéraires de Mappy.

Le Centre national de sécurité routière (CNSR) a commencé à consulter les acteurs du marché à partir de décembre 2017. Tom Tom a mobilisé ses équipes cartographiques dès l’annonce faite par le gouvernement le mois suivant. Leur travail consiste à mettre à jour les bases de données. “La cartographie ce n’est jamais que de la data”, précise Vincent Martinier.

Plus de 400 000 kilomètres de routes

Au total “466 000 kilomètres de routes ont été vraiment identifiés”, souligne Vincent Martinier. Il faut y ajouter “tout un maillage de routes communales et de chemins qui rentrent virtuellement dans les critères mais, où dans les faits il est impossible de circuler à 80 km/h”. En France, 20 employés sur les 50 que compte la filiale sont en charge de la vérification et de la gestion des bases de données qui permettent déjà à Tom Tom de mettre ses cartes à jour quatre fois par an. Le changement de vitesse a fait l’objet d’une mise à jour spécifique. Celle-ci est prête à être déployée depuis vendredi 29 juin mais n’a pas été proposée avant le dimanche 1er juillet “pour ne pas créer de confusion”, explique Vincent Martinier.

La préparation de la mise à jour a également commencé en janvier chez Coyote. Le spécialiste français équipe 5 millions d’automobilistes (dont 60 % en France) de systèmes d’alertes et d’aides à la navigation. Les solutions sont disponibles sous forme de terminaux, d’une application mobile ou proposées en option sur les systèmes de navigation embarqués sur certains modèles de constructeurs comme Renault ou Toyota. Coyote intègre les données cartographiques du néerlandais Here.

Le gros du travail de la dizaine d’ingénieurs informatique qui a participé au projet a consisté à penser la stratégie de déploiement de la mise à jour. Selon le produit, celle-ci peut représenter entre “moins de 100 méga octets sans aide à la navigation et plusieurs centaines de méga octets avec, détaille Matthieu Brun-Bellut, directeur des systèmes d’information chez Coyote. C’est l’équivalent d’un peu plus de la consommation mensuelle d’un utilisateur assidu”. L’entreprise propose généralement automatiquement les mises à jour via réseau mobile en tâche de fond. Pour les produits nécessitant les plus gros fichiers, les utilisateurs vont être invités à faire la mise à jour via un réseau wifi afin de leur éviter tout dépassement de forfait.

Une incertitude sur le volume de données

Le volume des données à transmettre dépend directement du nombre de tronçons de routes concernés par la nouvelle réglementation.”On était à l’affût de ce qui se passait dans la presse et les lobbys. Il n’allait peut être y avoir que les nationales, concède Matthieu Brun-Bellut. Quand on a eu connaissance du périmètre, on a pu lancer des pré-calculs sur nos bases de données pour voir quel volume on allait obtenir et faire des premier tests courant mars-avril.” Depuis le 10 juin, des boîtiers circulent en phase de test. Coyote a fait le choix de pousser les mises à jours depuis jeudi 28 juin.

Pour Mappy, l’impact de la nouvelle réglementation a été beaucoup moins lourd à gérer.“Notre problématique à nous c’est de proposer de bons itinéraires sur la base de données qui nous sont fournies, affirme Bruno Dachary, directeur général de Mappy. Ce qui est possible avec cette modification, c’est que ça change les propositions d’itinéraires sur des trajets qui pourraient être plus rapides.” La modification de la limitation de vitesse s’est traduit par une adaptation de paramétrage de l’algorithme de son calculateur d’itinéraires. Les équipes prévoient que l’outil va en calculer 4 milliards en 2018.

Les travaux nécessaires se sont facilement intégrés au planning. “Tous les trois mois on défini le plan de travail pour le trimestre suivant. Là, c’est tombé plutôt bien puisque le 1er juillet débute un nouveau trimestre. Les modifications ont pu être prévues et réalisées au cours du second trimestre”, conclut Bruno Dachary. Les nouveaux paramètres ont été programmés pour être activés dans la nuit du samedi 30 juin au dimanche 1er juillet.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS