Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Ligier et Microcar créent le numéro deux européen de la voiture sans permis

, ,

Publié le

Les deux spécialistes des quadricycles se rapprochent grâce au concours financier du fonds d'investissement 21 Centrale Partners, qui devient majoritaire dans la holding chapeautant les deux sociétés. Les deux marques présenteront leurs nouveaux véhicules

Ligier et Microcar créent le numéro deux européen de la voiture sans permis

Le marché de la voiture sans permis ne connaît pas la crise. Un bon point, certes, mais avec 2 à 3 % de croissance par an et de faibles volumes - 34 000 véhicules en 2007 en Europe -, la concentration reste le meilleur moyen de prendre des parts de marché. C'est la raison qui a poussé Ligier, numéro deux du marché en France et en Europe, à vouloir s'emparer de Microcar (groupe Bénéteau), le numéro trois. Pour cela, il s'est associé au fonds de LBO 21 Centrale Partners, qui devient actionnaire majoritaire de la holding regroupant les deux sociétés. La signature du contrat de vente a eu lieu en juin dernier. 

« Ligier était en contact avec Bénéteau depuis longtemps, mais les investissements que nous devions engager dans le développement de nos nouvelles gammes de véhicules électriques urbains nous empêchaient de mener le rachat de Microcar à terme, déclare Philippe Ligier, PDG de Ligier Automobiles. 21 Centrale Partners nous a permis de restructurer notre capital et d'organiser la reprise de Microcar. »

Les deux sociétés conserveront leur indépendance. Les deux marques coexisteront, et les sites de production (d'une capacité totale de 20 000 unités par an), comme les bureaux d'études et les réseaux de distribution pour la grande part, devraient être maintenus en l'état. Le patron de Ligier Automobiles, Philippe Ligier, devient président du nouvel ensemble. François Ligier, précédemment responsable des projets marketing de Ligier, est promu directeur général délégué de la marque, tandis que Philippe Thill devient directeur général délégué de Microcar.

Aixam en ligne de mire. Ligier, qui emploie près de 130 salariés, a réalisé un chiffre d'affaires de 78 millions d'euros en 2007. Microcar (150 salariés) le suit de près avec 61 millions d'euros de revenus l'année dernière. Les deux sociétés étaient au coude à coude derrière le leader européen Aixam (repris en LBO par Axa Private Equity en 2006), un autre Français, qui détient environ 40 % de parts de marché. Avant de songer à rattraper son concurrent, la nouvelle entité compte dans un premier temps consolider son rapprochement, en intégrant les deux marques « de la manière la plus homogène possible », selon les termes de son président. Ce qui pour l'instant ne rimerait pas avec suppression de personnel.

L'année 2009 sera donc une année de transition. L'objectif étant d'atteindre un chiffre d?affaires de 140 millions d'euros en 2010, pour un Ebitda de 30 à 35 millions d'euros. Pour cette année, le groupe prévoit un chiffre d'affaires consolidé de 120 millions d'euros environ, soit l'équivalent des revenus de Aixam en 2007. Ligier se base sur une production entre 8 500 et 9 000 unités en 2008 ; Microcar devrait produire 6 500 à 7 000 véhicules.

Véhicules électriques. Dans l'immédiat, les deux marques s'apprêtent à présenter leurs concepts respectifs de véhicules électriques lors du Mondial de l'Automobile, qui ouvre ses portes début octobre. Il s'agit pour Ligier d'un véhicule doté d'une batterie Zebra chlorure-nickel, produite en Suisse. Cette voiture sans permis, dont la sortie est programmée en septembre 2009, dispose d'une autonomie de 180 km et se recharge en quatre heures. Elle peut atteindre une vitesse de 100 km/h. Le prototype de Microcar fonctionne à l'aide d'une batterie lithium ferro phosphate. Cette technologie bénéficierait selon Philippe Ligier des performances de la batterie lithium-ion, sans en présenter l'instabilité. La batterie se recharge en trois heures.

De quoi donner un nouvel allant à la voiture sans permis en France, premier marché pour ce type de véhicules en Europe.

Raphaële Karayan

A lire aussi :
Microcar dématérialise ses appels d'offres (31/10/2006)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle