Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Lhoist injecte 6,2 millions d’euros dans une carrière meusienne pour répondre aux besoins des aciéristes sarrois

, , , ,

Publié le

Le producteur mondial de chaux Lhoist a trouvé une alternative à l’épuisement de la carrière calcaire exploitée par les aciéristes du land de Sarre (Allemagne). Il a inauguré au premier trimestre 2018, sur son site de Dugny-sur-Meuse (Meuse), un investissement de 6,2 millions d’euros destiné à répondre à leurs besoins en castine, un minerai employé dans le procédé d’agglomération.

Lhoist injecte 6,2 millions d’euros dans une carrière meusienne pour répondre aux besoins des aciéristes sarrois
L’unité de production de castine devrait faire progresser de 10 % le chiffre d’affaires de Carrières et Fours à chaux de Dugny (groupe Lhoist).
© Lhoist

Confronté à l’épuisement de leur carrière calcaire historique, les sidérurgistes sarrois (Allemagne) ont trouvé une alternative à leurs besoins en castine à 150 Km, côté français. Le producteur mondial de chaux Lhoist, a investi 6,2 millions d’euros sur son site de Dugny-sur-Meuse (Meuse) pour fabriquer ce calcaire, employé dans le procédé d’agglomération. Le chaufournier belge et sa filiale Carrières et Fours à chaux de Dugny y ont inauguré au premier trimestre 2018 une unité d’une capacité de 300 000 tonnes par an.

"Nous étions déjà les fournisseurs stratégiques de chaux pour les convertisseurs des aciéries sarroises Dillinger Hütte et Saarstahl AG. Nous allons désormais répondre à leurs besoins amont en castine", expose Loïc de Surville, directeur-général Europe du Sud du groupe Lhoist.

Gain de 10 % de chiffre d'affaires

L’unité mise en service après dix-huit mois d’études et de travaux, comprend une trémie de réception, une unité de broyage, de criblage et de filtration, ainsi qu’un stockage d’une capacité de 6 000 tonnes. Elle bénéficie d’une station de chargement automatisée pour le mode ferroviaire qui représentera 80 % des acheminements.

L’investissement s’est traduit par quatre recrutements sur le site qui emploie 85 salariés. Il devrait contribuer à augmenter de 10 % le chiffre d’affaires de 38,8 millions d’euros de Carrières et Fours à chaux de Dugny. Cette société exploite un gisement calcaire de 286 hectares autorisé, ainsi qu’une usine de production de chaux pour les marchés de la sidérurgie, de l’agriculture du BTP, du verre, etc. Exploitée historiquement pour les besoins de la sidérurgie-métallurgie lorraine, la carrière meusienne livre notamment ArcelorMittal Dunkerque (Nord).

Philippe Bohlinger

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle