Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

LH Aviation bouscule le marché des avions légers

,

Publié le

Sébastien Lefebvre lance un nouvel avion de tourisme en composite, ultrarapide, sur un marché déjà très encombré. Un pari osé mais qui a des chances de réussir.

LH Aviation bouscule le marché des avions légers

Que peut-on encore apporter de nouveau au marché de l'aviation légère? C'est indirectement à cette question qu'ont répondu Sébastien Lefebvre et Frédéric Hubschwerlen, en lançant LH Aviation au début de 2004. Cette jeune pousse nordiste vient de faire voler pour la première fois son avion biplace ultraléger, le LH10, sur l'aérodrome de Merville (Nord). Ce petit aéronef tout en carbone est l'un des seuls au monde à être doté d'un moteur à hélice propulsif, c'est-à-dire situé à l'arrière du fuselage.

Cette conception inhabituelle, couplée à l'emploi massif de matériaux composites, donne à l'avion une finesse de fuselage, une légèreté (250 kilos) et un coefficient d'aérodynamisme qui lui permettent de foncer à près de 500 km/heure en vitesse maximale et 370 km/heure en vitesse de croisière. «C'est le plus rapide de sa catégorie», lance Sébastien Lefebvre, qui dirige désormais l'entreprise seul, son ex-associé ayant décidé de quitter le projet.

L'innovation

  • Les fondateurs de LH Aviation ont fait le pari de la légèreté associée à la haute vitesse (500 km/heure maximum) pour leur projet d'avion. D'où l'emploi généralisé de la fibre de carbone.
  • Grâce aux fonctions de simulation du logiciel de CAO, l'aérodynamisme du fuselage et le profil des ailes ont été optimisés. Le moteur de l'avion est situé à l'arrière (mode propulsif), ce qui donne un maître couple plus faible grâce à son fuselage fin.
  • Le LH 10 est le premier avion de cette catégorie à être doté d'un arbre de transmission en carbone, gage d'une grande solidité.
Une cinquantaine de sous-traitants

Pour lui, tout a commencé... à l'âge de douze ans. «Je dévorais tout ce qui se publiait sur les avions», raconte-t-il. A 18ans, il passe son brevet de pilote. A 22ans, il commence à réfléchir à la création de LH Aviation alors qu'il était étudiant à l'Institut catholique des arts et métiers (Icam) de Lille. La conception du LH 10 est réalisée avec le logiciel Catia V4 de Dassault Systèmes, qui lui permet d'optimiser le profil et la surface de la voilure, de façon à réduire la traînée.

Avec Frédéric Hubschwerlen, ilavait opté pour une configuration biplace, mais en tandem (l'un derrière l'autre) ce qui permet d'affiner la pointe avant de l'appareil. Le moteur situé à l'arrière nécessite un arbre de transmission, qui sera, première mondiale, conçu et fabriqué en carbone par la société britannique Spinning Composites. Ce matériau offre une résistance à toute épreuve, ce qui n'était pas le cas des arbres métalliques (il y a eu de nombreux accidents dans le passé pour cause de rupture).

Sa légèreté et sa vitesse permettent au LH 10 d'afficher une consommation de carburant à l'heure de vol très compétitive. Reste à réussir la commercialisation et l'industrialisation de l'avion. Le LH 10 est proposé en kit, ce qui permet d'éviter les coûts de certification. Le marché total qui s'offre à LH Aviation est de 18000 avions en kit commercialisés chaque année, principalement aux Etats-Unis. «Notre objectif reste modeste: en vendre une centaine par an d'ici trois à cinq ans», souligne Sébastien Lefebvre.

L'entreprise

  • Siège Saint-Venant (Pas-de-Calais)
  • Création Mai 2004
  • Dirigeant Sébastien Lefebvre
  • Statut SARL
  • Capital 280000 euros
  • Actionnaires Sébastien Lefebvre (51%), fonds de capital risque (Finorpa, Nord Innovation...)
  • Effectif 10 personnes
Dix-huit exemplaires ont déjà été vendus à un distributeur britannique, et trois à des pilotes privés, un Belge, un Russe et un Allemand. Au plan industriel, la société s'appuie sur une cinquantaine de sous-traitants. L'avion est ensuite pré-assemblé dans l'atelier de LH Aviation, emballé et expédié. Objectif : livrer deux kits par mois courant 2007, puis augmenter la production à quatre par mois.

Pour financer cette montée en régime, LH Aviation va procéder à une augmentation de capital de 400000 euros début 2007 et faire entrer de nouveaux actionnaires au tour de table.

Guillaume Lecompte-Boinet

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle