LG fait le forcing dans les écrans plasma

En inaugurant une nouvelle ligne de fabrication, le géant coréen se dote de la plus grande capacité de production d'écrans plasma au monde.
Partager

Dans la bataille des écrans plasma, LG Electronics prend une longueur d'avance en inaugurant une nouvelle ligne de fabrication sur son site industriel de Gumi en Corée du Sud. Représentant un investissement de plus de 500 millions d'euros, cette extension porte la capacité de production du géant coréen à 350 000 écrans par mois, actuellement la plus importante au monde.

LG Electronics disposait déjà de trois lignes de production d'une capacité initiale de 165 000 écrans par mois. L'optimisation des procédés et l'amélioration de la productivité ont permis de porter la capacité à 190 000 écrans par mois, sans investissement. La nouvelle ligne apporte une capacité supplémentaire de 120 000 écrans par mois, qui sera ensuite, après optimisation des rendements, augmentée à 160 000 écrans par mois.

Numéro trois mondial des écrans plasma derrière Samsung et Matsushita (marque Panasonic) selon les statistiques de DisplaySearch au deuxième trimestre 2005, LG Electronics ambitionne de se hisser à la première place à la fin de l'année 2005. Mais il devra compter avec le japonais Matsushita qui, à coup d'investissement et d'innovation, vise le même objectif en 2006. Sans compter Samsung qui met aussi les bouchées doubles pour rester en tête.

Sur sa nouvelle ligne, LG Electronics pourra dès la fin de l'année 2005 extraire d'un même panneau six écrans, comme le fait déjà Samsung sur sa dernière ligne de production. Plus tard, le même panneau pourra servir à produire huit écrans à la fois. De quoi réduire les coûts et suivre la baisse continue des prix sur le marché.

Pour gagner la bataille de la compétitivité, LG Electronics mise aussi sur sa technologie plasma à balayage unique qui bénéficie déjà à tous ses écrans de 42 et 50 pouces. Selon le coréen, cette technologie, dévoilée il y a un peu plus d'un an, offre un potentiel de réduction des coûts de 20 à 50 % par rapport à la technologie plasma classique à double balayage.

Ridha Loukil

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Mitry-Mory

Fourniture de colis de Noël pour personnes âgées

DATE DE REPONSE 09/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS