Levée prochaine du moratoire sur les OGM

Partager

Deux réglements instituant la traçabilité et l'étiquetage des OGM publiés samedi dans le Journal Officiel devraient relancer, à partir du mois de novembre, l'instruction d'une trentaine de dossiers de mise sur le marché d'organismes génétiquement modifiés, bloqués depuis quatre ans.

En 1999 en effet, cinq Etats membres de la communauté européenne, dont la France, avaient bloqué les autorisations de mise sur la marché de nouvelles plantes transgéniques. Leur demande : qu'un système de traçabilité et d'étiquetage, « du champ à l'assiette » soit mis en place. C'est maintenant chose faite.

Le premier dossier sera sans aucun doute celui du maïs BT-11 du suisse Syngenta, résistant à la pyrale, un insecte ravageur, et à un herbicide, le glufosinate ammonium. Ce dossier sera présenté par la France, dont le ministère de l'agriculture a déjà transmis un avis favorable.
18 OGM avaient été autorisés en Europe avant 1999.

Mais les Etats membres, réticents à s'opposer à leur opinion publique, ne se sont pas lancé dans ces cultures. Seule l'Espagne cultive finalement du maïs transgénique sur quelques dizaines de milliers d'hectares. Dans le monde, les surfaces agricoles consacrées aux OGM représentent 59 millions d'hectares.

Virginie Lepetit

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS