Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Les vraies raisons du krach pétrolier

Myrtille Delamarche

Publié le

Les vraies raisons du krach pétrolier

Alors que la plupart des analystes multiplient les paris sur l’évolution du cours du baril de pétrole, quelques-uns, en quête de compréhension, se penchent sur la genèse de ce que Frédéric Lasserre, le président fondateur de Belaco Capital, qualifie de "krach pétrolier". La hausse de la production américaine d’huiles de schiste a été trop progressive et annoncée pour expliquer la violence de la correction de prix intervenue en 2014. Cet excédent d’offre est "tout, sauf un phénomène non anticipé".

Il fallait donc un facteur déclenchant à cette dégringolade. Et c’est bien du côté de la demande, et non de l’offre, que l’on retrouve ce "facteur exogène inattendu" intervenant sur "des fondamentaux fragiles"  et un prix "en excédent depuis plusieurs années", explique-t-il. Il s’agit de la série de révisions des prévisions de croissance du FMI et des banques centrales intervenue à partir de juin 2014. Les grandes institutions annoncent alors, en filigrane, "une demande moitié moindre qu’anticipée".

Dérégulation

L’économiste Patrice Geoffron souligne, lui, la "double globalisation intervenue sur le marché du pétrole". Celle de la demande, avec l’arrivée de la Chine sur le marché, qu’il compare à celle d’un troupeau d’éléphants déboulant sur un?marché fragile. Et celle de l’offre: "Lorsque les prix passent de 20 à 100 dollars, cela crée une opportunité qui qualifie l’offshore profond et le pétrole de schiste."

Cette double globalisation a mis fin au "marché administré" par l’Opep, en réalité "un marché de faux prix", ajoute Frédéric Lasserre, qui précise le rôle de l’Arabie saoudite: "Elle a cessé de financer ses concurrents, tant directs (schiste) qu’indirects (gaz, solaire, nucléaire) en laissant glisser le prix pour faire passer le signal que ce prix de 100 dollars était satisfaisant en moyenne, mais en aucun cas garanti." Ce prix ne peut donc pas être une base de calcul pour la rentabilité des nouveaux entrants sur le marché de l’énergie. Tous deux s’exprimaient lors d’une conférence organisée en mars à Paris, à l’initiative du groupe énergie des Alumni de Sciences Po.

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus